Transformer un bus ou un car en camping-car

Le dossier consacré aux bus réformés présente quelques cas de réaffectations originales de véhicules de transport en commun. Depuis quelques années, de nombreux particuliers rachètent des cars (surtout) et des bus (beaucoup moins) pour les aménager en camping-car (autocaravane selon la réglementation). L'avantage de ces véhicules est leur capacité et leur faible prix. De nombreuses heures de travail technique et administratif sont nécessaires pour obtenir un véhicule transformé autorisé à prendre la route.

Autocar S53 transformé
Autocar Renault S53 RX transformé.

Dans les années 2000, le modèle aménagé le plus commun est le Saviem / Renault S45 dans toutes ses versions (S45GT, S53R, S53RX…) tout simplement car il a été produit à plus de 10 000 exemplaires. Son moteur central laisse l'arrière libre, ce qui offre donc de nombreuses possibilités d'aménagement.

Désormais, des modèles plus contemporains sont transformés : Renault Tracer, Arès, Karosa Récréo… Seuls les véhicules de 12 mètres et moins peuvent être aménagés.

La transformation

Plusieurs étapes doivent être franchies avec succès avant d'obtenir un véhicule totalement transformé en camping-car autorisé à prendre la route.

Démontage

Après l'acquisition, la première étape est le démontage de l'intérieur du véhicule. Exit les sièges, seuls ceux nécessaires (9 au maximum, y compris le conducteur) sont conservés. En fonction du véhicule, les autres éléments intérieurs sont aussi retirés : porte-bagages, mains-courantes…

Rénovation

Lors de leur transformation, il s'avère souvent nécessaire de rénover le véhicule, aussi bien sur le plan mécanique que concernant la carrosserie. Moteur qui fume, carrosserie qui rouille, ces obstacles ne découragent pas les aventuriers de la transformation.

Autocar FR1 T3 transformé
Autocar Renault FR1 T3 (court) transformé.

Une peinture complète du véhicule permet ensuite de lui redonner un coup de jeune.

Equipement

Isolation, chauffage, cloisonnement, installation des sanitaires, aménagement d'une salle de bain, d'une cuisine, pose des lits, gestion de l'eau (propre / sale), branchements électriques… : l'aménagement nécessite des connaissances dans de nombreux corps de métiers.

Des panneaux solaires peuvent être fixés sur le toit.

Tous ces aménagements doivent respecter des normes pour que le véhicule puisse être homologué.

Homologation

Pour avoir le droit de transformer un bus ou un car en camping-car, il faut obtenir une autorisation de déclassement délivrée par le constructeur du véhicule.

Une fois les aménagements réalisés, un dossier de RTI (réception à titre isolé) doit être réalisé pour autoriser la circulation du véhicule. Cette procédure nécessite de nombreux documents dont un calcul de répartition des charges, un spécimen de la notice descriptive du véhicule de base (barré rouge), une attestation de transformation du véhicule… Cette réception est payante.

Après validation de la RTI par la DRIEE, la DREAL ou la DEAL (en fonction de votre localisation), le bus ou le car n'est alors plus considéré comme un véhicule de transport en commun. Le nouveau genre est VASP (véhicule automoteur spécialisé) à carrosserie Caravane.

Une fois le véhicule terminé, il doit rouler régulièrement car s'il reste immobilisé trop longtemps, son redémarrage risque d'être difficile.

Assurance

Dès son acquisition, le véhicule doit être assuré par son nouveau propriétaire.

Succès et échecs

Il arrive régulièrement de voir des annonces de vente de véhicules dont la transformation n'est pas achevée. Le projet peut se révéler être un gouffre financier si de nombreux imprévus surviennent.

Autocar PR 14 transformé
Autocar Renault PR 14 transformé.

Les pièces détachées sur ces véhicules poids-lourd sont parfois rares (donc chères) et dans certains cas très difficiles à trouver en raison de l'ancienneté des véhicules.

Tous en car !

Des rassemblements regroupant plusieurs véhicules de ce type ont régulièrement lieu en France. Le forum Tous en car (lien externe) regroupe une grande communauté de personnes qui possèdent un autocar transformé en camping-car. De nombreux conseils sont dispensés aux nouveaux venus par ceux qui sont déjà passés par la case transformation.

Ces véhicules transformés ne sont certes plus des autocars au sens de la réglementation mais permettent de croiser des vétérans sur nos routes, des véhicules condamnés à la casse ou à l'export car ne pouvant plus effectuer de transport de voyageurs en raison de l'évolution de la réglementation.

C'est l'occasion de croiser des Carrier PC27, Renault FR1, Renault Tracer, SETRA S 215 UL, Van Hool T815, Heuliez GX 37 H, Jonckheere Neuilly… et bien sûr toutes les variantes du S45.

Partager ce dossier :

A consulter également

Pour en savoir plus, consultez également les dossiers suivants sur le même thème :