Manifestation d'autocars de tourisme à Paris

Article publié le par

Manifestation d'autocars de tourisme à Paris
Alignement d'autocars de tourisme avenue Foch à Paris
SOS autocaristes en danger

Ce lundi 12 octobre 2020, une manifestation a été organisée à Paris à l'appel du collectif des autocaristes indépendants et du groupement du tourisme et des régions.

Il s'agit de TPE et PME dont l'activité est principalement ou totalement consacrée au transport occasionnel en autocar de tourisme.

Dans le transport routier de voyageurs, ces sociétés sont les plus touchées par la crise liée au Covid-19. Les voyages et séjours de groupes en autocar sont devenus très rares. Les voyages scolaires sont presque tous annulés et les déplacements pour les grands événements (matchs, concerts…) n'ont pas lieu non plus. Sur Paris, l'activité est fortement liée aux touristes étrangers, une clientèle qui a déserté la France.

Plusieurs mesures de soutien au secteur touristique (Plan Tourisme) ont été annoncées par les autorités, mais les dirigeants des sociétés d'autocars de tourisme craignent pour leur avenir, ne voyant pas la reprise arriver avant au moins une année.

Près de 300 autocars étaient attendus à cette manifestation parisienne sous forme de rassemblement statique. Les autocars sont arrivés à partir de 8 heures. En fin de matinée, près de 120 cars ont été comptabilisés. Les véhicules étaient stationnés de part et d'autre de l'avenue Foch, entre la Porte Dauphine et l'Arc de Triomphe. Les autocars avaient pour la plupart une banderole « SOS autocaristes en danger » avec le logo du constructeur Irizar et le sous-titre engagé, solidaire.

À midi, le klaxon des autocars a retenti pendant 30 secondes.

Les transporteurs ont déjà été reçus trois fois par le Ministre délégué aux transports, ils souhaitent désormais s'entretenir avec le Premier Ministre. Plusieurs revendications ont été formulées par les porte-paroles des manifestants, comme le prolongement du dispositif d'activité partielle au-delà du 31 décembre 2020 ainsi que le report et l'allongement des délais de remboursements des prêts garantis par l'Etat (PGE).

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter