Actualité :

Chaque mois, TRANS'BUS vous propose l'actualité des transports urbains.

Ce mois-ci…

Vente des centres de contrôle technique des véhicules lourds

Un centre de la DRIRE / Photo : Olivier MEYER Tous les six mois, les véhicules de transport en commun doivent subir un contrôle technique. Jusqu'à présent, c'est l'Etat, et plus précisément les DRIRE (Directions Régionales de l'Industrie, de la Recherche et de l'Environnement) rattachées au MINEFI (ministère de l'économie, des finances et de l'industrie) qui sont chargées de cette mission. En 2003, afin de recentrer le MINEFI sur ses missions essentielles, la décision a été prise de transférer le contrôle technique des véhicules lourds au secteur privé. Ce dernier assure déjà depuis plus de dix ans celui des véhicules légers. L'ensemble des 133 centres appartenant à l'Etat ont été attribués à des opérateurs privés, au terme d'une procédure de cession après appel à la concurrence au niveau européen. Ces opérateurs prendront le relais de l'Etat pour effectuer les contrôles des véhicules lourds, de manière progressive et dans le courant du premier semestre 2005. Les acquéreurs ont l'obligation d'obtenir un agrément délivré par l'Etat qui contrôlera la conformité de leur activité à la réglementation en vigueur. Le produit de la vente, soit près de 54 millions d'euros, contribuera aux objectifs généraux de cession des biens immobiliers de l'Etat en 2004 et 2005.

Le groupe DEKRA France (http://www.dekra-pl.com) a été retenu pour 66 centres de contrôle.

Partager cet article :

Mise en place du réseau Divia à Dijon

Bus GNV Divia / Photo : STRD Lundi 25 octobre a été mis en place le nouveau réseau de bus de Dijon. La restructuration est importante puisque le réseau STRD n'avait que très peu évolué depuis 25 ans. C'est pourquoi l'autorité organisatrice à décidé de le repenser pour l'adapter aux besoins actuels. Le réseau a été conçu autour de 7 lignes fortes, les LIANES (LIgnes A Niveau Elevé de Service), concept développé par Keolis, déjà en place notamment sur le réseau de Brest. L'offre a été rééquilibrée entre matin, après-midi, soirée des samedis et des dimanches et les jours fériés. En complément, une navette de centre-ville, Diviaciti, dessert les rues non accessibles par les bus. Le réseau en profite pour adopter un nom du réseau différent de la société exploitante (STRD) : Divia ("DI" pour Grand Dijon et "VIA" pour le mouvement, le voyage et les transports). Une nouvelle livrée sera mise en place progressivement sur les 210 bus du réseau ; le travail va s'étaler jusqu'en juin 2005. En parallèle à cette restructuration, 14 autobus Van Hool au gaz naturel ont été mis en service.

Partager cet article :

Marché pour l'achat de 1 171 autobus à la RATP sur la période 2006 à 2009

Bus RATP Cette procédure concerne uniquement l'achat d'autobus standards urbains à plancher surbaissé, équipés d'un moteur diesel et de 2 portes. Le marché est divisé en trois lots, de respectivement 590, 300 et 281 autobus. Il y a 490 autobus en tranches fermes et 681 en tranches conditionnelles. Chaque lot comprend trois tranches fermes (une par année) et 6 à 12 tranches conditionnelles d'une trentaine de bus.
Ces achats doivent permettre la réforme des plus vieux bus R 312 et, si les options sont levées, la moyenne d'âge du parc RATP pourrait atteindre 5 ans.

Partager cet article :

Semaine de la Sécurité Routière à la STIVO de Cergy-Pontoise

Affiche Sécurité Routière STIVO Du 13 au 20 octobre 2004, 200 enfants des classes de CM2 des communes de l'agglomération de Cergy-Pontoise ont été sensibilisés à la sécurité routière par la STIVO. L'objectif est d'alerter les enfants sur la sécurité routière et la citoyenneté dans les transports collectifs : apprendre comment se comporter aux arrêts, dans le bus (et notamment en cas d'évacuation d'urgence d'un bus) et face à des situations accidentogènes. L'accent est mis sur l'importance de l'observation lorsque que l'on se déplace dans l'environnement urbain mais aussi celle d'être bien vu par tous. Pour cela les enfants ont reçu un bracelet rétroréfléchissant baptisé le « OùEsTu? ».

Partager cet article :

Mise en place d'une nouvelle livrée à la STIVO de Cergy-Pontoise

Nouvelle livrée sur un bus de la STIVO Le 17 septembre 2004, le réseau de bus de la STIVO a inauguré la nouvelle découpe de ses bus aux côtés de la communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, du STIF et de la Région Ile-de-France. C'est la société Couleur et matière, spécialisée dans l'habillage et l'équipement automobiles qui a conçu la nouvelle identité graphique des bus du réseau (qui fait suite au changement de logo de la Communauté d'agglomération). La découpe, réalisée avec de l'adhésif pour les formes géométriques et en peinture pour le fond et les bas de caisse, recouvrira progressivement les 100 bus qui constituent le parc STIVO d'ici 2006.

Photos :
Ancienne livrée sur un Renault Agora L
Nouvelle livrée sur un Irisbus Agora S
Partager cet article :

Commande de 15 trolleybus Irisbus Cristalis à Limoges

logo TCL Limoges La Communauté d'agglomération Limoges Métropole avait indiqué fin 2003 son intention d'acquérir 15 trolleybus. Le 27 septembre, la décision est tombée, c'est Irisbus qui a remporté le marché avec le trolleybus Cristalis, dont le premier doit être livré courant 2005. Ces véhicules vont remplacer progressivement les plus vieux trolleybus ER 100 et permettre ainsi à la STCL d'offrir une meilleure accessibilité à ses clients. À cette commande s'ajoutent 4 autobus Agora. L'exploitant a par ailleurs reçu la certification ISO 9001 version 2000 pour « l'exploitation du transport en commun de personnes et gestion de la maintenance des véhicules et des infrastructures » fin juillet.

Partager cet article :

5è journées « Bus Propres » GART / Ademe / UTP à Sophia Antipolis

bus électrique Le 30 septembre et le 1er octobre se sont déroulées les 5è journées « Bus Propres » à Sophia Antipolis. Organisées par le GART, l'UTP et l'Ademe, elles ont été l'occasion d'effectuer une synthèse sur le développement des filières de bus propres et d'échanges sur l'utilisation des filtres à particules, des biocarburants, des émulsions, du GPL, du GNV, des bus hybrides et électriques. Cette année, un regard particulier a été porté sur les questions de maintenance et de climatisation des bus. Deux démonstrations techniques ont eu lieu : bus électriques « Bus Azur » de Cannes et navettes au gaz naturel de Sophia-Antipolis.

Partager cet article :