Bus, cars et tramways de collection

Après leur réforme, certains véhicules de transport en commun sont conservés au titre du patrimoine. Ces véhicules témoignent des évolutions apportées par leurs constructeurs à travers les décennies. C'est l'occasion de comprendre les différentes techniques de construction et les changements apportés pour le confort du conducteur et des passagers. Ces engins de collection appartiennent à des collectivités, des transporteurs, des associations ou même à des particuliers. Il y en a dans toute la France, et certains véhicules se retrouvent parfois très loin de leur réseau d'origine.

En France, il existe plusieurs centaines de bus et cars de collection, mais il n'est pas possible d'en donner le nombre exact faute de recensement.

Préservation

En fonction de leur état d'origine, leur préservation sera plus ou moins simple. Une rénovation complète est parfois nécessaire.

Atelier de rénovation de l'AMTUIR
Atelier de rénovation de l'AMTUIR.

La remise en état d'origine (tel qu'en sortie d'usine) est souvent un travail qui nécessite plusieurs centaines d'heures de travail. La restauration de véhicules peut faire appel au mécénat. Certaines associations sont d'ailleurs reconnues d'utilité publique.

Dans certains cas, il n'existe plus de véhicule à préserver car ils ont tous été détruits ou ne peuvent être rénovés car ils sont en trop mauvais état. Il est alors possible de trouver un véhicule similaire d'un autre réseau, puis d'effectuer les modifications pour que le véhicule devienne presque identique à ceux qui étaient en circulation.

Autocar Setra S 80 de collection
Autocar Setra S 80 de 1974 appartenant à un particulier.

L'entretien est un travail à mener régulièrement pour le bon état général des véhicules. Correctement entretenus, ces derniers pourront alors être préservés de génération en génération.

Succès et échecs

La sauvegarde d'anciens véhicules est une affaire complexe qui nécessite un lieu de remisage sécurisé, des frais techniques (carburant, contrôle technique…), des connaissances dans de nombreux domaines (législation, mécanique…) et un gros investissement en temps. Certains véhicules préservés finissent malgré tout chez le ferrailleur. Néanmoins, quelques pièces peuvent généralement être prélevées pour assurer l'avenir d'autres véhicules similaires.

Toulouse : SC 10 rénové
Saviem SC 10 de 1979 entièrement rénové (ASPTUIT) à Toulouse.

Les véhicules sont restaurés pour être simplement exposés, mais aussi parfois pour continuer à circuler. Pour plus de facilité, le véhicule peut être déclassé en véhicule de collection. S'ils sont encore aptes à circuler, ils peuvent alors être utilisés ponctuellement : journées du patrimoine, portes ouvertes d'une entreprise de transport, mariages…

Musées

Plusieurs musées exposent des bus et cars de collection. Ils sont situés en Ardèche, en Isère, en Alsace, en Ile-de-France, dans le Nord… Généralement ce sont des associations qui en assurent la gestion.

Ancienne rame de tramway de St-Étienne, désormais en Bretagne
Ancienne rame de tramway de St-Étienne, désormais en Bretagne.

A Lille, l'AMITRAM possède une ligne touristique où les anciens tramways peuvent circuler.

Une coordination nationale

Au niveau national le Collectif Associations Patrimoine Transports en Commun (CAPTC) rassemble les associations locales de préservation du matériel roulant. Le CAPTC participe ainsi à la promotion de ces collections, organise des rassemblements et favorise les échanges entre associations.

Partager cet dossier :

Photos

[photo du mois]
Renault TN - RATP
[photo du mois]
Heuliez GX 44

Cliquez pour agrandir. Ces photos sont issues de l'actualité et de la photothèque TRANS'BUS.