Arrêts de bus

L'arrêt de bus est le premier point d'entrée des clients sur un réseau de transport en commun. Ce dossier présente un panorama de ce qui existe en termes d'implantation et d'équipements des arrêts de bus.

Arrêt de bus
Marquage au sol "bus" dans un arrêt.

Implantation sur la voirie

On distingue deux modes d'implantation possibles.

En encoche (en alvéole)

Arrêt en alvéole
Arrêt de bus en alvéole, terminus d'une ligne à Blois.

Avec ce type d'arrêt, le bus n'est pas sur la chaussée durant l'arrêt. Il peut donc être dépassé par d'autres véhicules. Les arrêts en alvéole ont tendance à être remplacés par des arrêts implantés directement sur la chaussée afin d'améliorer la vitesse commerciale des bus, en évitant la réinsertion parfois difficile dans le flux de circulation.

Toutefois, ce type d'arrêt reste utilisé pour les terminus et les lieux de régulation, où les bus doivent stationner plus longtemps.

En ligne

Dans cette configuration, le bus n'a pas à se réinsérer dans la circulation pour quitter l'arrêt, la vitesse commerciale n'est pas dégradée.

Arrêt de bus
Arrêt de bus sur chaussée à Brest.

Variante : en avancée, lorsqu'il y a du stationnement de part et d'autre de l'arrêt.

La longueur de l'arrêt doit varier en fonction du type de véhicule (bus standard ou articulé) et du nombre de bus devant s'arrêter simultanément.

Dans le cadre de l'accessibilité des réseaux, les arrêts doivent permettre de minimiser les lacunes verticales et horizontales entre le bord du quai et le bus. Certaines bordures permettent aux pneus du bus de glisser le long du quai. Les conducteurs peuvent ainsi positionner leurs bus au plus près de l'arrêt.

Arrêt avec numéros des lignes
Marquage au sol des numéros des lignes desservant cet arrêt de bus (à Angoulême).

Sur autoroute !

Des arrêts de bus existent dans des lieux parfois étonnants. Dans l'Essonne, le conseil départemental a installé un arrêt de bus sur l'autoroute A10. L'accès est sécurisé et ne s'ouvre qu'en présence du bus.

Arrêt de bus sur l'autoroute A10
Arrêt de bus sur l'autoroute A10, dans l'Essonne.

Equipements

Le marquage au sol et le réhaussement du trottoir ne suffisent pas. L'information des voyageurs est un élément essentiel pour chaque arrêt de bus. Pour le confort de tous, des équipements annexes peuvent être installés : banc, poubelle…

Poteau

Lorsqu'il n'y a pas d'aubette, l'information pour les voyageurs est présente sur un poteau. Celui-ci est constitué de trois parties : le mat, le cadre horaire et la tête.

La tête de poteau précise le nom du réseau, les lignes et parfois leur destination.

Dans le cadre horaire, on trouve les horaires de passage en vigueur, parfois un plan, et quelques informations tarifaires.

Aubette (abribus)

Les abribus sont généralement posés et entretenus dans le cadre d'un marché publicitaire. Plusieurs sociétés se partagent ce marché (essentiellement JCDecaux et ClearChannel)

Installation d'un arrêt de bus
Installation d'une aubette par JCDecaux à Angers.

La surface d'affichage, plus grande que sur un poteau, permet l'affichage d'un grand plan.

Les arrêts des lignes de BHNS sont souvent équipés d'un distributeur automatique de titres.

A Paris, tous les arrêts équipés d'un nouvel abribus sont dotés d'une prise USB permettant le rechargement des téléphones mobiles.

Poteaux et abris voyageurs sont commercialisés par des industriels comme MDO. Ces sociétés peuvent aussi prendre en charge leur pose.

Information des voyageurs

En plus du nom de l'arrêt, des lignes, de leurs destinations et des horaires, l'arrêt de bus est le lieu de diffusion d'informations pratiques à destination des voyageurs.

Signalétique

Pour bien identifier le réseau de transport, la signalétique est un élément important. Les réseaux font en sorte qu'elle soit uniforme sur l'ensemble des mobiliers urbains.

Horaires théoriques

Les horaires peuvent être affichés de plusieurs manières. On trouve généralement des grilles (par période et/ou par jour type) indiquant les horaires de passage, heure par heure. Dans Paris, la RATP indique parfois uniquement des intervalles de passages entre deux bus. Sur les petites lignes, certains opérateurs affichent parfois l'ensemble des horaires de la ligne (fiche horaire).

Prochains passages en temps réel

Les arrêts peuvent être équipés d'une borne d'information voyageur (BIV).

Certains réseaux permettent l'accès aux horaires sur téléphone mobile via un QR-Code ou un tag NFC.

En cas de déviation programmée des lignes de bus (ex : travaux de voirie), des arrêts provisoires peuvent être installés.

Partager cet dossier :

Actualité sur ce sujet