L'exploitation au quotidien

Accident de la circulation, panne des véhicules, absence d'un conducteur, problème avec un voyageur, ces incidents sont gérés dans les gros réseaux urbains par le PC régulation.

L'objectif de la régulation est que l'ensemble des bus circulent à l'heure et que tous les clients puissent attendre puis voyager dans de bonnes conditions.

Les moyens

Pour assurer sa mission, le PC régulation dispose de moyens humains et matériels. L'ampleur de ces moyens est très variable selon les réseaux.

La phonie

En contact par radiotéléphone avec les bus et le personnel sur le terrain, il assure la bonne marche du réseau.

Poste radio dans un autobus
Poste radio dans un autobus.

Le régulateur peut appeler les bus individuellement, ligne par ligne, ou passer un message à l'ensemble du réseau.

Le SAEIV

Dans les réseaux équipés d'un SAEIV, le régulateur peut suivre sur un écran la position des bus sur le réseau, ligne par ligne (partie SAE du système). Il peut visualiser l'avance ou le retard des bus.

Poste de régulation
Poste de régulation.

Dans les bus

Le pupitre SAE embarqué est l'interface entre les conducteurs et le PC.

Pupitre SAE dans un bus
Pupitre SAE dans un bus.

Aux arrêts

En cas d'incident, le PC peut diffuser des messages aux arrêts équipés d'une BIV (borne d'information voyageur).

BIV informant les voyageurs que le trafic est perturbé
BIV informant les voyageurs à un arrêt que le trafic est perturbé sur la ligne 3.

Les hommes sur le terrain

En plus de ces moyens techniques, le PC régulation peut être secondé par des régulateurs sur le terrain.

Régulateurs sur le terrain
La régulation peut se faire également sur le terrain.

En complément, des équipes de sécurité ou de contrôle peuvent également être sur le terrain pour faciliter la régulation.

Lors d'évènements spéciaux (rencontres sportives, évènements culturels…) la présence sur le terrain est renforcée, des régulateurs peuvent intervenir sur le terrain pour réguler les départs des bus.

Problèmes techniques

En cas de problème sur un véhicule, le PC envoie les moyens nécessaires. Pour le changement d'un rétroviseur ou faire un appoint de liquide de refroidissement, l'intervention d'un véhicule d'assistance est nécessaire.

Véhicule d'assistance technique
Le véhicule d'assistance technique du réseau TBC de Bordeaux en action.

Quand la panne est plus importante, le bus ne peut être réparé sur place, il est alors remorqué à faible allure jusqu'au dépôt pour y être réparé.

Bus en panne remorqué
Autobus articulé en panne remorqué par une dépanneuse du réseau TBC de Bordeaux.

Perturbations

Travaux

Les déviations liées aux travaux sont généralement prévues à l'avance.

Déviation en raison de travaux dans un couloir bus
Déviation en raison de travaux dans un couloir bus.

Des arrêts provisoires peuvent être installés sur l'itinéraire de déviation.

Forte affluence

Des "doublages" (bus supplémentaires) peuvent être mis en place lorsque les bus sont complets.

Manifestation

Le point central d'un réseau est souvent en centre ville, et quand il y a une manifestation, des déviations peuvent être mises en place. Les lignes diamétrales peuvent alors être divisées en deux parties exploitées séparément jusqu'au retour à la normale.

Autobus bloqués par une manifestation
Autobus bloqués par une manifestation d'étudiants à Poitiers.

Voyageur malade

En cas de malaise d'un voyageur, le conducteur appelle le PC qui fait intervenir les pompiers. Le bus est alors immobilisé en attendant les secours.

Stationnement gênant

Des déviations temporaires peuvent également être mise en place à cause de stationnement gênant, en attendant la verbalisation et l'enlèvement des véhicules.

Trolleybus de la ligne C1 coincé dans sa boucle de retournement par une voiture
Trolleybus de la ligne C1 du réseau TCL de Lyon coincé dans sa boucle de retournement par une voiture.

Météo

Les conditions climatiques peuvent également amener la régulation à prendre des décisions. En cas de trop fortes chutes de neige, le réseau peut être interrompu.

Minibus STGA dans la neige
Chutes de neiges à Angoulême, les autobus standards sont rentrés au dépôt, remplacés par des minibus, plus maniables.

Cette liste de perturbations est loin d'être exhaustive, chaque jour les réseaux urbains sont confrontés à des imprévus. Le rôle de la régulation est de les minimiser pour que la production réelle corresponde à la production théorique.

Actions

Remise à l'heure

Lorsqu'un bus en retard est rejoint par le suivant, il peut effectuer uniquement la dépose des passagers pour gagner du temps et se remettre à l'heure.

Autobus de la ligne 2B rattrapé par le bus suivant
Autobus de la ligne 2B (ligne circulaire du réseau de Poitiers) rattrapé par le bus suivant.

Régulation

Le principe de base pour la régulation est le suivant :

1 bus + 1 conducteur + 1 horaire = 1 départ

En cas de perturbations, le PC doit pouvoir trouver des solutions afin de remplir ces trois conditions et assurer ainsi les départs prévus. Trois niveaux de régulation sont alors possibles.

Premier niveau

Le PC va s'attacher à assurer tous les départs à l'heure, la perturbation sera quasiment transparente pour les voyageurs. Le PC va par exemple utiliser un conducteur de réserve pour remplacer un absent, utiliser un bus garé à un terminus ou un bus rentrant en fin de service pour remplacer un véhicule devant rentrer pour maintenance.

Deuxième niveau

Le PC va assurer tous les départs, mais avec un léger retard. La perturbation est visible par les voyageurs, mais il n'y a pas de perte kilométrique. C'est par exemple le cas lors de retard général sur ligne ne pouvant être absorbé par les temps de régulation : aux terminus, les départs des bus peuvent être décalés, mais les départs sont bien assurés.

Troisième niveau

En cas de fortes perturbations, le PC peut-être amené à diverses manœuvres plus lourdes ayant des conséquences sur la production kilométrique.

  • Cas d'un retard ponctuel important : si un bus a accumulé trop de retard (bloqué par un stationnement gênant, une livraison…) et ne peut le récupérer avec les temps de battement au terminus, il peut être recalé (remis à l'heure) en faisant demi-tour avant son terminus, ou en rejoignant le terminus opposé haut-le-pied (à vide). Dans ces cas, une partie de l'itinéraire n'est pas assurée, mais le bus roule de nouveau au bon horaire.
  • Si un secteur est fortement embouteillé, le PC peut limiter certains bus en amont et leur faire faire demi-tour afin d'assurer des départs dans le sens retour et ne pas pénaliser ainsi toute la ligne.

Déviations

Dans tous les cas de perturbations sur le réseau, lorsqu'un itinéraire ne peut être desservi, les lignes peuvent être déviées. Les itinéraires de déviations sont prévus à l'avance (afin de ne pas risquer de coincer les bus dans des rues au gabarit trop étroit). Lors d'une manifestation, par exemple, la déviation va être adaptée tout au long de la progression du cortège.

Autobus dévié à Nantes en raison de la braderie
Autobus dévié à Nantes en raison de la braderie.

Photos : Olivier MEYER / TRANS'BUS - Remerciements à Christophe.


A consulter également

Pour en savoir plus, consultez également les dossiers suivants sur le même thème :

Partager cet dossier :