Gratuité des transports publics

Dans certaines villes, l'accès aux transports publics est gratuit. Mais ça n'est pas le cas partout, et le débat de la gratuité (ou non) des transports publics revient régulièrement aussi bien au plan local que national.

On note depuis quelques années une tendance au développement de cette mesure. Fait nouveau, cela concerne aussi des réseaux de moyenne et grande taille. En revanche, peu de réseaux gratuits font le choix inverse. Cette mesure est difficilement réversible.

L'objectif est de favoriser l'usage des transports collectifs face à l'automobile individuelle. Toutefois, le report modal obtenu est souvent assez faible. Le risque étant même de voir la marche à pied et le vélo se reporter sur le bus.

Gratuité totale

Certaines collectivités ont fait le choix de la gratuité de leur réseau de transport collectif.

Le cas des transports publics de Châteauroux est souvent cité car le réseau de bus y est gratuit depuis décembre 2001.

C'est également le cas des réseaux de Compiègne (sauf dimanches et jours fériés, un euro le trajet) et Gap (depuis le 2 novembre 2005). Ce choix a ensuite été effectué par Aubagne (depuis mai 2009).

Girouette Bus Gratuit
Girouette Bus Gratuit sur un autobus d'Aubagne

Depuis septembre 2017, Niort est le réseau le plus important de France à être accessible gratuitement. Il sera détrôné en septembre 2018 par celui de la communauté urbaine de Dunkerque.

Cartographie des services de transport public gratuits en France

Certains services sont gratuits uniquement sous conditions.

Gratuité partielle

Dans plusieurs villes, si le réseau est payant, l'accès à la navette de centre-ville peut être gratuit. Ces cas ne figurent pas sur la carte interactive située sur cette page.

Navette gratuite de centre-ville
Navette gratuite de centre-ville à Dunkerque

A Libourne, le réseau est gratuit uniquement pour les habitants de l'agglomération (carte d'accès à demander au préalable en agence).

Il arrive aussi que les services de transport à la demande restent payants.

Gratuité temporaire

Des mesures de gratuité des transports collectifs peuvent être prises en cas de pic de pollution.

Quel financement ?

Bien évidemment, la réalisation du service de transport a un coût. Si l'accès aux bus est gratuit, c'est alors la collectivité qui en assume totalement les frais. Le financement est assuré via le budget transport, alimenté par le versement transport (VT), une taxe payée par les entreprises.

Autocar gratuit à Issoudun
Autocar accessible gratuitement à Issoudun

Suppression de la gratuité

Il arrive que la gratuité soit remise en cause. Ainsi, certains réseaux qui étaient accessibles gratuitement sont désormais payant.

C'est le cas à Cluses (Haute-Savoie) lors de l'extension du réseau à l'ensemble de la communauté de communes. En Haute-Garonne, le réseau de Colomiers a été intégré au réseau Tisséo, à cette occasion, l'accès aux bus est devenu payant. Et à Muret, seuls les habitants de la ville peuvent continuer à bénéficier de la gratuité en chargant le contrat de gratuité sur leur carte sans contact Pastel.


A consulter également

Pour en savoir plus, consultez également les dossiers suivants sur le même thème :

Partager cet dossier :

Actualité sur ce sujet


Photos

Cliquez pour agrandir. Ces photos sont issues de l'actualité et de la photothèque TRANS'BUS.