Trottinettes en libre-service

Depuis juin 2018, à Paris, des trottinettes électriques sont disponibles en libre-service. Leur introduction a eu lieu un peu moins d'un an après celle des vélos en free-floating.

La première société à s'être lancée sur ce marché est LimeBike.

En avril 2019, ce sont désormais 10 entreprises différentes qui proposent des trottinettes électriques en libre-service à Paris (Lime, Wind, Bird, Flash, Jump, Bolt, Tier…).

Ces services ont été étendus à quelques villes de province (Lyon, Bordeaux, Marseille…). Certaines villes, comme Nantes, ont refusé leur installation.

trottinette Jump by Uber
Trottinette électrique Jump : service lancé par Uber en avril 2019 à Paris.

Ce nouveau mode de déplacement urbain individuel s'ajoute donc à ceux préexistants.

Utilisation

La location s'effectue via une application mobile. Le service est donc réservé aux personnes qui disposent d'un smartphone. Le paiement est réalisé par carte bancaire, une information requise lors de l'inscription.

Chaque système est différent. A ce jour, il n'existe pas d'application de type MaaS (Mobility as a Service) qui regroupe ces services.

A noter que le coût d'un trajet est souvent bien supérieur à celui effectué en transports en commun.

trottinette électrique Wind
Trottinette électrique Wind à Bordeaux en décembre 2018.

Rechargement et disponibilité

Ces engins électriques doivent être rechargés régulièrement. Les sociétés exploitantes assurent elles-même l'opération ou peuvent la confier à d'autres. C'est ainsi que le métier de juicer est né. Il s'agit généralement d'autoentrepreneurs qui récupèrent les trottinettes, effectuent leur recharge, puis les redéposent sur la voie publique.

Juicer Lime à Paris
Collecte de trottinettes électriques Lime à recharger par un juicer à Paris en avril 2019.

La plupart de ces services ne sont pas disponibles la nuit.

Occupation du domaine public

A Paris, la question de l'occupation du domaine public s'est très vite posée. A certains endroits de la capitale, les trottoirs sont littéralement envahis par les flottes d'engins en libre-service.

avenue des Champs-Elysées
Forêt de trottinettes sur le trottoir de l'avenue des Champs-Elysées à Paris en avril 2019.

La loi d'orientation des mobilités (LOM) devrait fixer des règles relatives à ces nouveaux services de mobilités.

La ville de Paris a décidé en avril 2019 d'instaurer une redevance pour les trottinettes électriques (montant annuel, variable selon le nombre de trottinettes). Des règles de stationnement seront également définies.

Intégration aux réseaux de transport public

Ces services privés n'ont aucun lien avec les réseaux de transport public financés par les collectivités. On note néanmoins un intérêt des décideurs qui souhaitent proposer ce type de système dans l'offre de mobilité, au même titre que les lignes de bus ou la location de vélos.

Depuis juin 2018, le réseau STAR de Rennes propose des trottinettes électriques en location courte durée (1 à 7 jours) à la Maison du Vélo.

A Montargis, l'agglomération a confié un service de location de vélos à assistance électrique (VAE) et de trottinettes électriques à Keolis, son délégataire des transports urbains. Mais l'ambition est modeste, il est prévu l'achat de seulement 10 trottinettes.

Ce type de location ne répond toutefois pas à la même demande que celle générée par les trottinettes en libre-service.

En avril 2019, la Centrale d'Achat du Transport Public a lancé une consultation pour référencer différents systèmes de vélos, des abris vélos, ainsi que des trottinettes électriques, y compris en libre-service. Les collectivités pourront utiliser cet accord-cadre pour s'équiper.

Vandalisme

Encore plus que le mobilier urbain, les trottinettes électriques sont soumises à rude épreuve sur la voie publique.

trottinette incendiée
Trottinette Lime incendiée à Paris en marge d'une manifestation en mars 2019.

L'alarme qui se déclenche en cas de déplacement non autorisé ne suffit pas à arrêter tous les actes de vandalisme.

Opendata

La localisation en temps réel des trottinettes disponibles devrait également être rendue obligatoire par la loi d'orientation des mobilités (LOM).

Partager cet dossier :