Samedi 11 janvier : impact des grèves et manifestations sur les transports publics

Article publié le par - mis à jour le

Samedi 11 janvier : impact des grèves et manifestations sur les transports publics
Manifestation contre la réforme des retraites
Manifestation

Dans le cadre du mouvement social concernant la réforme des retraites, à l'appel de plusieurs organisations syndicales, des manifestations sont prévues dans la matinée ou cet après-midi dans plusieurs villes de France.

Les rassemblements puis la progression des cortèges vont engendrer des perturbations sur les réseaux de transport public.

De plus, à la demande des autorités, de nombreux axes seront interdits à la circulation.

Les itinéraires et arrêts desservis par les lignes de bus ou de tramway pourront donc être modifiés. En fonction des cas, l'exploitation sera suspendue ou adaptée. Concernant les lignes de métro, l'accès à certaines stations sera fermé.

Les rassemblements et les manifestations prévues pourront donc perturber l'exploitation des services publics de transport en commun à Amiens (Amétis), Auxerre, Avignon (Orizo), Belfort (Optymo), Besançon (Ginko), Bordeaux (TBM), Brest (Bibus), Caen (Twisto), Chambéry (Synchro Bus), Cherbourg (Zéphir), Dijon (Divia), Evreux (Transurbain), Laval (TUL), Le Mans (Setram), Lille (Ilévia), Lyon (TCL), Nancy (réseau Stan), Nevers (Tanéo), Nice (Lignes d'Azur), Niort (tanlib), Marseille (RTM), Montbéliard (évolitY), Morlaix (Linéotim), Paris, Quimper (QUB), Rennes (STAR), Saint-Brieuc (TUB), Saint-Etienne (STAS), Saint-Quentin, Tarbes (Alezan), Toulon (réseau Mistral), Toulouse (Tisséo)…

À noter que dans quelques réseaux de transport en commun, en raison d'un mouvement de grève, un plan de transport adapté est en place. C'est notamment le cas à la RATP (Paris et banlieue), à la SNCF, à Clermont-Ferrand (T2C), à Dijon (réseau Divia), à Grenoble (réseau Tag) et à Pau (réseau Idélis).

L'info trafic actualisée en temps réel est disponible sur les sites internet des réseaux de transport public, ainsi que sur les applications mobiles et les réseaux sociaux.

Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter