Covid-19 : les transports publics s'organisent

Article publié le par

Covid-19 : les transports publics s'organisent
Message d'information des voyageurs à une station de tramway à Brest
Covid-19

L'état d'urgence sanitaire actuel oblige les services de transport public à s'adapter à un contexte inédit. La fréquentation a chuté de près de 90%, mais ce service reste essentiel pour certains usagers, et notamment les personnels de santé et hospitaliers. Collectivités et opérateurs ont mis en place de nombreuses mesures pour assurer la continuité du service public.

Des mesures communes de protection

Depuis le 20 mars, suite à la publication d'un arrêté au Journal Officiel, tous les services de transport public appliquent les mêmes mesures barrières de protection pour leur personnel et les usagers :

  • Obligation de procéder à un nettoyage désinfectant de chaque véhicule ou matériel roulant de transport public au moins une fois par jour
  • Interdiction aux voyageurs de monter par l'avant (dans les véhicules routiers comportant plusieurs portes)  les usagers sont invités à attendre que tous les passagers soient descendus avant de monter à bord
  • Affichage à bord de chaque véhicule ou matériel roulant des mesures d'hygiène et de distanciation sociale, dites « barrières »
  • Suspension de la vente à bord par un agent

Les personnels en contact avec le public sont progressivement équipés de masques dans certains réseaux.

Des réseaux qui adaptent l'offre de transport

L'offre de transport a été ajustée pour répondre au mieux aux besoins de déplacements. Ainsi, des modifications ont eu lieu pour permettre de transporter le personnel soignant : renforcement des dessertes des hôpitaux, horaires adaptés au rythmes des établissements de soins…

À Paris, Ile-de-France Mobilités et la RATP ont mis en place 22 nouvelles lignes de bus temporaires. Ce réseau a été conçu avec l'Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP). Ces lignes desservent les hôpitaux et les gares. L'accès aux bus qui circulent sur ces lignes est réservé aux personnels hospitaliers, aux personnels des EHPAD et des cliniques privées.

À Lyon, depuis le lundi 6 avril, le Sytral organise un service de transport à la demande pour raccompagner les personnels hospitaliers après 23 h.

Sur le territoire du Syndicat Mixte des Mobilités de l'Aire Grenobloise (Grenoble Alpes Métropole, le Pays Voironnais et le Grésivaudan), un service Flexo+ Soignant a été créé. 24h/24 7j/7, les personnels de soin peuvent être transportés gratuitement après avoir réservé.

À Marseille, deux navettes desservent les hôpitaux. Leur accès est limité à 15 personnes.

À Belfort, la ligne 3 du réseau Optymo qui dessert l'hôpital est renforcée.

Les sites internet et les applications mobiles des réseaux de transport public diffusent les horaires et modalités de fonctionnement.

Vers un remboursement des abonnements ?

Les usagers qui sont abonnés à des réseaux de transport public devraient bénéficier de mesures commerciales. La solution retenue sera propre à chaque réseau.

En Ile-de-France, les titulaires d'un abonnement mensuel ou annuel seront remboursés pour le mois d'avril. À Lille, aucun prélèvement ne sera effectué au mois d'avril pour les abonnés longue durée. Même mesure à Nantes, mais pour le mois de mai. À Grenoble, les abonnements seront prolongés d'un mois.

D'autres mesures devraient être annoncées à l'issue du confinement.

Des travaux à l'arrêt

De grands travaux d'infrastructures de transport sont actuellement à l'arrêt. En Ile-de-France, la SGP a stoppé les chantiers de construction des nouvelles lignes de métro du Grand Paris.

À Rennes, la deuxième ligne de métro qui devait être mise en service en décembre prochain ne sera ouverte qu'en 2021.

Un équilibre financier à retrouver

Cette crise majeure entraîne de grandes difficultés financières pour les autorités organisatrices et les exploitants. Les pertes de recettes sont estimées à un millard d'euros pour le seul mois d'avril par Ile-de-France mobilités.

À l'issue de cette crise sanitaire, tous les acteurs du transport public devront trouver des solutions pour rétablir l'équilibre financier. Ce sujet sera abordé lors du salon European Mobility Expo organisé par le GIE Objectif transport public. L'événement qui devait avoir lieu en juin prochain a été reporté en décembre 2020.

Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter