Quelle place pour le véhicule autonome dans le transport public ?

Article publié le par

Quelle place pour le véhicule autonome dans le transport public ?
Première table ronde Mobily-Cités 2018
Mobily Cités

Le magazine Bus&Car Connexion a organisé un forum Mobily-Cités le 9 novembre à Paris sur le thème de l'intégration du véhicule autonome dans le transport public et la mobilité.

Durant une matinée, deux tables rondes animées par des professionnels ont eu lieu. Les sujets abordés ont été :

  • Matériel roulant connecté et transition énergétique
  • Mobilité 3.0 : quelle gouvernance et quel financement ?

Les intervenants venaient de tous les domaines concernés : constructeurs (Navya), équipementiers (Valeo et ZF), exploitants (Cars Berthelet, Kisio et Transdev), mais aussi d'organismes de recherche et de formation, un cabinet de conseil et un prestataire informatique (Abc informatique). La parole a également été donnée à une députée et au président de la FNTV.

Le véhicule autonome partagé paraît bien adapté pour répondre à la problématique du dernier kilomètre et pour étendre l'amplitude horaire de fonctionnement du transport public, mais il faudra encore améliorer les systèmes (y compris l'infrastructure) et adapter la loi pour permettre son développement à grande échelle. A ce jour, il reste au stade des expérimentations, avec un accompagnateur à bord. Les acteurs ont insisté sur la nécessaire interopérabilité des systèmes et sur l'importance de proposer aux voyageurs un système intégré. Enfin, les sujets sociétaux sur l'acceptabilité du véhicule autonome et les dilemmes moraux qu'il soulève en cas d'accident ont fait l'objet d'un débat.

Partager cet article :

Commentaires

A lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter