Rachat de CarPostal France par Keolis : le texte de l'Autorité de la concurrence

Article publié le par Olivier Meyer

Rachat de CarPostal France par Keolis : le texte de l'Autorité de la concurrence
Autocar scolaire aux couleurs de CarPostal
Logos Keolis et CarPostal France

La vente de CarPostal France par la Poste Suisse avait été annoncée le 27 mai 2019. Le groupe Keolis a finalisé l'acquisition de la société CarPostal France et de ses filiales le 30 septembre 2019.

Le rachat par Keolis était conditionné à l'obtention d'un avis favorable de la part de l'Autorité de la concurrence.

L'Autorité a autorisé l'opération sans conditions dans sa décision du 25 septembre 2019. La décision a été rendue publique dans un communiqué de presse diffusé le 26 septembre.

Depuis décembre, le texte intégral de cette décision est disponible sur le site internet de l'Autorité de la concurrence.

La méthodologie utilisée par l'Autorité est la même que celle employée précédemment pour d'autres opérations du même type dans le secteur d'activité du transport routier de voyageurs.

Comme pour les précédentes décisions, le document présente l'organisation du service public des transports pour la France en citant la LOTI. Mais depuis la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République) du 7 août 2015, la plupart des dispositions de la LOTI ont été abrogées.

L'Autorité dresse le portrait des deux acteurs, Keolis SA et CarPostal France puis identifie les marchés sur lesquels ces sociétés interviennent toutes les deux : le transport public urbain de voyageurs hors Île-de-France et le transport interurbain routier de voyageurs hors Île-de-France. Les clients de ces groupes sont les autorités organisatrices de transport.

Le service des concentrations veille à ce que le niveau de concurrence sur ce marché ne baisse pas de manière à créer un monopole. L'étude montre que la part de marché de Keolis en France va monter de deux points. L'opération fait disparaître un acteur du marché, mais un nouvel entrant vient d'arriver : le fonds d'investissement Cube Infrastructure.

L'analyse se poursuit par l'identification des territoires où les deux opérateurs exercent des activités. Cinq départements sont concernés, la Saône-et-Loire, l'Isère, l'Hérault, la Loire et les Bouches-du-Rhône. Pour chacun d'eux, l'autorité donne un aperçu des parts de marché des acteurs en présence et analyse l'impact de la concentration sur la concurrence.

Ces éléments permettent à l'autorité de s'assurer que cette opération n'est pas de nature à générer des effets horizontaux sur les marchés du transport routier urbain et du transport routier interurbain de voyageurs hors Île-de-France. Il n'y a pas non plus d'effets congloméraux.

CarPostal France, filiale à 100% de la société suisse CarPostal SA, avait été créé en 2004. En France, le groupe exploitait 6 réseaux urbains et avait des filiales interurbaines.

Cette acquisition renforce la présence de Keolis dans les régions Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes Occitanie et Région Sud.

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter