Coronavirus : tous les impacts sur les transports collectifs

Article publié le par - mis à jour le

Coronavirus : tous les impacts sur les transports collectifs
Information Coronavirus à bord d'un bus de la RATP
Coronavirus : impact sur les transports scolaires

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus (COVID-19) se propage. En France, ce dimanche 8 mars, la barre des 1 000 cas de coronavirus confirmés a été dépassée. Les autorités diffusent des conseils de prévention et mettent en place de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus.

Transports scolaires suspendus localement, puis totalement

Dans l'Oise, la préfecture avait décidé de fermer les établissements scolaires de l'agglomération de Creil et des communes de Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lagny-le-Sec, Lamorlaye et Lacroix-Saint-Ouen jusqu'au samedi 14 mars. Samedi 7 mars, la mesure a été étendue à l'ensemble des établissements scolaires du département de l'Oise jusqu'au samedi 22 mars. Les habitants du département sont invités à limiter leurs déplacements à ceux strictement nécessaires. Tous les services de transports scolaires sont suspendus.

Dans le Bas-Rhin, à compter du lundi 9 mars matin et pour 15 jours les crèches, écoles, collèges et lycées sont fermés. Les services de transports scolaires ne seront pas assurés.

En Corse-du-Sud, à Ajaccio, les établissements scolaires sont également fermés du lundi 9 mars au dimanche 22 mars.

Dans le Morbihan, les établissements scolaires de Crach, Auray, Brec'h, Carnac, Saint-Philibert et Saint-Pierre-Quiberon sont fermés par arrêté préfectoral jusqu'au samedi 14 mars inclus.

Jeudi 12 mars, Emmanuel Macron a annoncé que les établissements scolaires seraient fermés à compter de lundi 16 mars jusqu'à nouvel ordre. Tous les services de transport scolaire sont donc arrêtés.

Transports publics : circulation normale

Les services de transport public urbain et interurbain continuent néanmoins à circuler. Les exploitants mettent en place des mesures pour protéger leur personnel et les voyageurs : distribution de gel hydroalcoolique, nettoyage renforcé des véhicules…

Dans certains réseaux, comme à Ajaccio, la vente de tickets à bord des bus est suspendue. Les usagers peuvent obtenir un ticket unitaire par SMS ou par l'application mobile Muvistrada.

Des mesures particulières de nettoyage des véhicules sont mise en œuvre par les opérateurs.

Adaptation des lignes d'autocars

Les réseaux de lignes internationales d'autocars s'adaptent à la situation et modifient leurs dessertes.

Un secteur d'activité en difficulté

Pour le secteur économique du transport routier de voyageurs, ces mesures ont des conséquences sur l'activité. La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) a alerté le gouvernement sur les difficultés rencontrées par les transporteurs. Les PME qui ont une importante flotte d'autocars de tourisme sont les plus touchées.

Les voyages scolaires à l'étranger et dans les « clusters » sont suspendus jusqu'à nouvel ordre. Avec la fermeture de tous les établissements scolaires, ils sont donc tous annulés.

L'annulation des voyages scolaires a aussi des conséquences sur les constructeurs et revendeurs d'autocars. Des annulations de commandes d'autocars de tourisme ont déjà eu lieu.

Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter