Isère : le département vend la SEM-VFD

Article publié le par

Isère : le département vend la SEM-VFD
Autocar VFD du réseau Trans'Isère à Grenoble
VFD : vente par le département

Le département de l'Isère avait une participation majoritaire (80%) dans la société d'économie mixte VFD (SEM-VFD). L'entreprise exploite 300 véhicules avec 400 salariés sur les départements de l'Isère et du Rhône.

Le 20 avril dernier, VFD est devenue une filiale à 95% de la Compagnie Française des Transports Régionaux (CFTR). Il s'agit d'une filiale du fond d'investissement Cube Infrastructure Managers basé au Luxembourg. Ce dernier possède déjà plusieurs filiales et participations dans le secteur du transport routier de voyageurs en Suède, en Norvège, au Danemark, en Belgique, et a également des activités dans le transport ferroviaire via une société en Allemagne et une participation dans Eurotunnel.

La vente des VFD fait suite à l'application de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). La nouvelle législation transfère les compétences des départements vers les régions pour les transports routiers non urbains réguliers et à la demande, ainsi que pour les transports scolaires. La région Auvergne-Rhône-Alpes, désormais autorité organisatrice pour ces transports, n'a pas souhaité reprendre cette SEM. Le Crédit Agricole Sud-Rhône-Alpes qui était actionnaire minoritaire de la SEM reste au capital. Le groupe Keolis détenait 15% de la SEM.

VFD devient une société anonyme. Le nom et le logo VFD sont conservés. La société se positionne désormais comme opérateur de mobilité de proximité du grand sud-est.

Partager cet article :

Commentaires

A lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter