Une SemOp pour les transports de Caux Vallée de Seine

Article publié le par

arrêt de transport en commun

La communauté d'agglomération Caux Vallée de Seine (Seine-Maritime) reprend la gestion des transports urbains sur son territoire ce lundi 2 septembre 2019.

Trois réseaux existent dans les communes de :

  • Transports Urbain Bolbécais (T.U.B.) à Bolbec (confié à VTNI), service payant
  • Lib'rt à Lillebonne (en régie), service payant
  • Transport à Gravenchon (TAG) à Port-Jérôme-sur-Seine (en régie), service accessible gratuitement

En tant qu'autorité organisatrice des transports, l'intercommunalité a choisi de créer une SemOp (société d'économie mixte à opération unique) pour l'exploitation des services de transport public.

La SEMOP Caux Seine Mobilité a été constituée avec VTNI (groupe Transdev) comme partenaire privé pour une durée de 3 ans. Cette société va exploiter 14 véhicules de transport en commun. Ceux-ci sont équipés d'un pupitre Atoumod (billettique régionale) et seront dotés d'un boîtier d'éco-conduite.

La marque des mobilités sera Caux Seine Mobilité, elle va remplacer les noms actuels des services de transport. L'ensemble du réseau est payant, la tarification a été unifiée (0,50 € pour un voyage, 4 € pour 10 voyages ou 15 € par mois). La ville de Port-Jérôme-sur-Seine a décidé de maintenir la gratuité d'accès pour ses habitants. Ces derniers pourront demander à leur mairie le chargement de la gratuité d'accès aux lignes de leur commune sur leur carte Atoumod.

L'information en temps réel sera prochainement disponible via l'application mobile et le site internet Pysae.

Le transport à la demande est géré directement par VTNI.

Caux Seine Mobilité et la Fédération des Epl de Normandie organisent une table ronde d'information « Mobilité, développement urbain et économique : Sem, Spl et SemOp comment choisir l'outil adapté ? » le lundi 9 septembre 2019 à la Maison de l'Intercommunalité située à Lillebonne. A l'issue des échanges, Caux Seine Mobilité, la première SemOp de transport de France, sera inaugurée.

En 2022, l'agglomération va reprendre la gestion intégrale du transport public avec notamment le transport scolaire aujourd'hui géré par la région Normandie.

Partager cet article :

A lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter