Accidents impliquant un véhicule de transport en commun

Chaque année, parmi les dizaines de milliers d'accidents corporels de la circulation routière en France, certains impliquent des véhicules de transport en commun. Le Ministère de l'Intérieur collecte les informations liées aux accidents corporels de la circulation dans une base de données, qui regroupe les fiches BAAC (bulletins d'analyse des accidents corporels de la circulation). Cette base est administrée par l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). Les données récoltées permettent de publier un baromètre mensuel de la sécurité routière. Elles mettent en évidence que les transports collectifs sont bien plus sûrs que l'automobile.

Autobus accidenté
Dégâts sur un autobus après un accident matériel de la circulation

Des données disponibles librement

Depuis fin 2011, les données des accidents corporels de la circulation routière sont publiées en open data sur la plateforme ouverte des données publiques françaises. Pour chaque année, 4 fichiers sont fournis indiquant les caractéristiques, les lieux, les véhicules concernés et les usagers (dont les victimes) de chaque accident. Chaque accident corporel est daté et localisé.

Zoom sur les accidents qui impliquent des véhicules de transport en commun

Les accidents impliquant les véhicules de transport en commun peuvent être extraits car les catégories de véhicules sont renseignées pour chaque accident. Trois catégories de véhicules ont été retenues pour ce dossier : autobus, autocars et tramways. Ces données n'intègrent pas les responsabilités dans les sinistres (non responsable, torts partagés ou responsable). Les responsabilités sont déterminées par les assureurs.

Année par année, il est donc possible d'obtenir le nombre d'accidents corporels qui impliquent des véhicules de transport en commun de personnes (TCP), hors trains.

Annéestotal accidents corporelsdont autobusdont autocardont tramwayTotal TCP
2007838508802501341264
2008767679772641491390
2009744099722821581412
2010693798772191511247
2011669749232131551291
2012622508372391411217
2013583978171881501155
2014598547332081471088
2015586547861821271095
2016594327302271481105
2017607017292061421077
201857783664178127969
201958840711171115995
202047744506106104715

Sur le total des accidents corporels de la circulation, ceux impliquant des véhicules de transport en commun sont donc de l'ordre de 1,8 % en moyenne chaque année.

La répartition entre les bus et les cars n'est pas cohérente vis-à-vis du nombre de véhicules en circulation, il est probable que des autocars soient classés en autobus par erreur dans ces données.

En 2020, le nombre d'accidents a diminué, ce résultat est essentiellement dû à la baisse des kilomètres effectués en raison du Covid-19.

Une forte saisonnalité

Les accidents ont une variation saisonnière assez prononcée avec un creux durant les deux mois d'été et un pic en octobre.

La courbe de l'année 2020 est atypique en raison du confinement durant la crise du Covid-19.

Cartographie des accidents par département

La localisation de chaque accident permet d'obtenir des données département par département.

Cette carte met en évidence que ces accidents sont plus nombreux en Île-De-France, dans le département du Rhône, dans les Bouches-du-Rhône et en Gironde.

Source : données de l'année 2020 pour les accidents impliquant au moins un véhicule de transport en commun en France métropolitaine.

Accident entre une voiture et un tramway
Accident entre une voiture et un tramway

Prévention des accidents

Pour éviter la survenue d'accidents, les opérateurs mènent des opérations de prévention et mettent en place des messages de prévention. Les bus et cars, comme tous les poids-lourds, ont de grands angles-morts. Le risque d'être percuté est important pour les cyclistes positionnés dans un angle mort lorsqu'un poids-lourd tourne.

Information concernant l'angle-mort sur un autobus
Information concernant l'angle-mort sur un autobus de la RATP

En 2021, cette signalisation est devenue obligatoire pour les poids-lourds qui circulent en zone urbaine.

Des dispositifs techniques commencent à équiper les postes de conduite des véhicules et alertent le conducteur lorsqu'il y a une présence dans un angle-mort. Daimler commercialise le système Sideguard Assist. En deuxième monte, plusieurs transports ont équipé des bus du système MobilEye ou Safety-Front.

Sideguard Assist sur un autocar Setra
Sideguard Assist sur un autocar Setra

Concernant les tramways, la distance d'arrêt lors d'un freinage d'urgence est longue. Les opérateurs de transport public mènent des campagnes de sensibilisation aux dangers qui existent à proximité d'un tramway ou d'un bus à destination des usagers de route (piétons, automobilistes, cyclistes…). Keolis a élaboré une campagne de communication sur le sujet illustrée avec un rhinocéros. Elle a été déclinée dans plusieurs réseaux qui exploitent un tramway.

Réparations

Les véhicules impliqués dans un accident sont souvent abîmés. Ils doivent alors être remis en état avant de reprendre la route avec des passagers. Parfois, l'accident est tel que le véhicule est détruit, en cas de choc très fort ou d'incendie.

Le délai pour pouvoir débuter les réparations est parfois long en raison des démarches administratives liées à la procédure. En cas d'enquête judiciaire, les véhicules impliqués dans un accident peuvent être mis sous scellé.

Les professionnels de la maintenance des bus et cars sont équipés pour effectuer les réparations.

Enquêtes

Dans les cas graves, le bureau d'enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT) peut ouvrir une enquête technique avec pour objet de prévenir de futurs accidents. Les rapports d'enquête technique sont publiés sur le site internet du BEA-TT. Voici la liste des plus récents :

  • Sortie de route d'un autocar FlixBus le 3 novembre 2019 sur l'autoroute A1 à Estrées-Deniécourt
  • Incendie d'un autocar survenu le 10 mars 2019 sur l'autoroute A6 au Coudray-Montceaux
  • Accident d'un autocar survenu le 26 mai 2018 sur l’A7 à Chantemerle-les-Blés
  • Accident entre un autocar de transport scolaire et un véhicule léger survenu le 25 janvier 2018 à Manciet (32)
  • Collision entre un autocar de transport scolaire et un poids lourd survenue le 11 février 2016 à Rochefort

Les recommandations formulées dans les enquêtes du BEA-TT peuvent contribuer à faire évoluer la réglementation.

En cas d'accident, une enquête judiciaire peut aussi être ouverte.

Pour avoir des éléments matériels en cas d'accidents, certains transporteurs équipent leurs véhicules d'une caméra filmant la route en direction de l'avant (dashcam).

Caméra à l'avant d'un autocar d'une ligne régulière
Caméra à l'avant d'un autocar

Pour en savoir plus

Pour approfondir ce sujet, consulter ces sites internet :

Partager ce dossier :

Actualité sur ce sujet