Rapport du BEA-TT suite au heurt d'une piétonne par un tramway à Bordeaux

Article publié le par

Rapport du BEA-TT suite au heurt d'une piétonne par un tramway à Bordeaux
Tramway sur la ligne B à Bordeaux
Tramway TBM

Le Bureau d'Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre (BEA-TT) a ouvert une enquête en mars 2019 à la suite du heurt d'une piétonne par un tramway à Bordeaux.

L'accident a eu lieu le vendredi 22 février 2019 sur la ligne B du réseau TBM, entre les stations Chartrons et Cours du Médoc.

Le rapport décrit le contexte de l'accident, détaille les investigations effectuées, analyse le déroulement de l'accident et dresse un arbre des causes. En conclusion, le BEA-TT formule des recommandations visant à éviter qu'un accident similaire ait à nouveau lieu.

Le choc entre le tramway et une femme qui empruntait une traversée piétonne de la plateforme de tramway a eu lieu à 21h22. La victime a été projetée 12 mètres en avant. Evacuée par le SAMU en état d'urgence absolue, la blessée grave est sortie de l'hôpital 2 mois et 10 jours après l'accident.

L'enquête met en évidence plusieurs facteurs : un manque de signalisation, la présence d'un panneau publicitaire masquant la visibilité, possiblement une prise d'alcool de la victime, la vitesse trop élevée du tramway, possiblement la géométrie de l'avant du tramway Alstom Citadis.

Depuis l'accident, le panneau publicitaire a été retiré et la signalisation de cette traversée piétonne légèrement modifiée.

À la fin du rapport, le BEA-TT formule deux recommandations :

  • Limiter à 25 km/h la vitesse des tramways sur les traversées piétonnes isolées sans signalisation lumineuse lorsqu'il y a des piétons à proximité ou une limitation de la visibilité et conduire des actions de sensibilisation et de contrôle des conducteurs
  • Etablir une instruction normalisant la signalisation fixe horizontale et/ou verticale des traversées piétonnes de site propre de tramway

Ces recommandations sont adressées respectivement à Keolis Bordeaux Métropole (exploitant du réseau TBM) et à la Délégation à la sécurité routière (DSR).

De plus, le BEA-TT invite les exploitants de réseaux de tramways et les autorités organisatrices de la mobilité à conduire une analyse exhaustive des risques de manque de visibilité sur leur réseau et à prendre les mesures nécessaires pour traiter ces risques.

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter