Les rejets des moteurs diesel

La législation européenne est de plus en plus sévère sur les rejets des moteurs diesel. Les normes d'émissions "Euro" se succèdent.

En plus de l'amélioration des moteurs, l'utilisation de carburants diesel spéciaux et le traitement des rejets permettent de faire baisser de manière sensible les émissions polluantes.

Normes Euro

logo
  • Euro 0 : véhicules mis en service entre 1988 et 1992
  • Euro 1 : véhicules mis en service entre 1993 et 1996
  • Euro 2 : bus mis en service après 1996
  • Euro 3 : applicable au 1er octobre 2000 pour les véhicules neufs, 1er octobre 2001 pour les autres
  • Euro 4 : 2005/2006
  • Euro 5 : 2008/2009
  • Euro 6 : 2013/2014

En 7 ans (1993 à 2000), les rejets de particules sont passés de 0,36 g/kWh (norme Euro I) à 0,1 (norme Euro III).

NormeEuro 0Euro 1Euro 2Euro 3Euro 4Euro 5EEVEuro 6
Oxydes d'azote (NOx)14,48753,522
Monoxyde de carbone (CO)11,24,542,11,51,51,5-
Hydrocarbures (HC)2,41,11,10,660,460,460,25-
Particules-0,360,150,10,020,020,02-
Emissions en g/kWh

Le passage d'Euro 3 à Euro 4 et 5

Ces nouvelles normes nécessitent des changements technologiques. Pour le passage de la norme Euro 3 aux normes Euro 4, les constructeurs ont mis au point deux méthodes :

  • technologie SCR
  • technologie EGR

Norme EEV

Les normes EEV (Enhanced Environnentally Vehicles) sont encore plus strictes que les normes Euro. Sur les véhicules Euro 3, l'ajout d'un filtre à particules permet d'atteindre le niveau EEV.

Euro 6

Euro 6 MAN

Les constructeurs ont présenté leurs premiers véhicules Euro 6 fin 2011 au BusWorld.

Certificats qualité de l'air : Crit'Air

En fonction de leur norme Euro, les bus et cars diesel obtiennent un certificat qualité de l'air compris entre 2 et 5.

Vignette Crit'Air 4
Vignette Crit'Air 4 sur un autocar de 2007 (Euro 4).

Seuls les bus et cars Euro 6 obtiennent un certificat de classe 2.

Technologies de dépollution

SCR

Il s'agit du post traitement des gaz d'échappement effectué à l'aide d'un additif, l'AdBlue. Il s'agit d'urée. Ce système nécessite la présence d'un réservoir dédié à cet additif. La consommation serait d'environ 2 litres aux 100 km.

Cette technique permet également d'atteindre Euro 5.

Technologie EGR

Cette technique est la recirculation des gaz d'échappement pour réduire les émissions de NOX. Elle est mise en oeuvre par les constructeurs MAN et Scania.

Filtres à particules

Filtre à particules sur un R 312 (Photo : RATP) Vitrophanie sur un bus équipé d'un filtre à particules Le système CRT (Continuous Regenerating Trap) a été conçu pour éliminer les rejets d'hydrocarbures et de monoxyde de carbone grâce à son pot catalytique et un filtre à particules.
Le système CRT requiert du gazole désulfuré (moins de 50 ppm de soufre), dit gazole TBTS, ce qui permet de diminuer les rejets de composants soufrés, donc de préserver l'environnement.
Les filtres catalytiques "à régénération continue" réduisent les émissions de particules de 50 à 80 %. Les rejets de monoxyde de carbone (CO) et d'hydrocarbures (HC) sont diminués de 50 % et les rejets de dioxydes d'azote le sont de 5 %.

Les principaux fournisseurs de filtres à particules pour les autobus sont : Airmeex, Eminox et Multronic (Patton).

Filtre à particules sur un bus Van Hool
Filtre à particules en cours d'installation par Multronic sur un Van Hool new A 308 L du réseau Linéa de Gap

Les filtres à particules sont disponibles en retrofit (deuxième monte, dans l'atelier de l'exploitant) ou sur le marché OEM (directement lors de l'assemblage chez le constructeur des bus).

Périodiquement il est nécessaire de procéder au nettoyage du filtre pour brûler les particules qui n'ont pu être éliminées d'elles mêmes.

Les bus hybrides

Le principe du bus hybride est de combiner un moteur diesel et un générateur électrique. Le moteur diesel produit de l'énergie utilisée par le générateur électrique. Mercedes a lancé au début des années 2000 le Cito, un midibus qui utilise ce principe.

En 2009, presque tous les constructeurs ont présenté leurs projets de bus hybrides, à des stades d'industrialisation plus ou moins avancés.

Ces bus de nouvelle génération ajoutent au système des batteries qui stockent l'énergie récupérée lors du freinage, puis la restitue lors de la phase d'accélération. Cette technique permet de réduire l'énergie nécessaire au redémarrage du bus, permettant ainsi de réduire la consommation de carburant.

Volvo 7700
Autobus Volvo 7700 hybride - photo : Olivier MEYER

A consulter également

Pour en savoir plus, consultez également les dossiers suivants sur le même thème :

Partager cet dossier :

Actualité sur ce sujet