Transition énergétique : Grenoble opte pour le biogaz et l'électricité

Article publié le par

Transition énergétique : Grenoble opte pour le biogaz et l'électricité
Les autobus Citaro G diesel de 2003 seront remplacés par des bus au GNV
Autobus de Grenoble

Le renouvellement d'une partie du parc d'autobus était à l'ordre du jour du comité syndical du SMTC (Syndicat mixte des transports en commun) du jeudi 7 février. Les élus en charge des transports publics de Grenoble ont adopté deux délibérations concernant le parc d'autobus circulant sur les lignes du réseau TAG.

La première délibération concerne le renouvellement de 8 autobus articulés Mercedes O530 G Citaro diesel de 2003. Ces bus seront remplacés par 8 véhicules neufs avec motorisation GNV. Ils fonctionneront au biogaz.

La procédure d'achat (appel d'offres ou utilisation d'une centrale d'achat) de ces bus articulés au gaz n'est pas encore décidée. L'investissement est estimé à 4,4 millions d'euros TTC.

La deuxième décision porte sur l'acquisition par la SEMITAG (délégataire) de 7 autobus électriques. Le SMTC a retenu le modèle Aptis du constructeur Alstom Aptis, filiale d'Alstom.

Cette acquisition, d'un montant maximum de 3,18 millions d'euros, vient s'inscrire au Plan Pluriannuel d'Investissements (PPI) subventionné via un avenant au contrat de DSP entre le SMTC et la SEMITAG. Les dépenses liées aux chargeurs électriques et aux équipements d'atelier sont intégrées à ce budget. Les batteries feront l'objet d'un contrat de location ou leasing sur 8 ans par la SEMITAG.

En 2018, 48 autobus GNV de marque Scania ont intégré le parc du réseau TAG. Le SMTC poursuit donc sa politique en faveur de la transition énergétique. L'objectif fixé est celui d'une flotte 100% basses émissions en 2021.

Partager cet article :

Commentaires

A lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter