Actualité des entreprises du transport routier de voyageurs

Article publié le par

Actualité des entreprises du transport routier de voyageurs
Autocar de tourisme Iveco Bus Magelys de Guillermin
Autocars

Le panorama des entreprises de transport interurbain de voyageurs en France évolue très vite. Depuis l'article précédent en février 2019, d'autres ventes ont eu lieu ou se sont officialisées, de même que des fusions et des disparitions.

En Savoie, début janvier, les Transports Francony ont repris le fonds de commerce des Autocars Grillet (8 véhicules).

En Haute-Savoie, l'entreprise Autocars Blanc-Garin (10 autocars) a été rachetée par Philibert en juillet.

Dans la Loire, les Autocars Just (17 cars) ont été repris par le groupe Faure.

Fin juillet, Guillermin (84 véhicules de transport en commun de personnes) a vendu son entreprise à deux de ses confrères :

  • Berthelet, pour les sites de Cevins (73) et Chimilin (38)
  • Maisonneuve, pour le site de St-Symphorien-de-Lay (42)

Dans la Drôme, Transdev Sud-Est a vendu le fonds de commerce de son établissement de Pierrelatte (ex-Stamidi) aux Autocars Lieutaud. Le changement est effectif au 1er janvier 2019.

Dans les Hautes-Alpes, les entreprises Autocars Audier (16 cars) et Orres Autocars (4 cars) sont maintenant gérées par Imbert.

Dans les Deux-Sèvres, une grande concentration des sociétés du groupement Avenir Atlantique a eu lieu. H.M. Voyages (163 autocars) absorbe Autocars Bertrand, CASA Autocars, Voyages Baudin, les Rapides Gatinais et Caratlantique. Désormais H.M. Voyages emploie près de 400 conducteurs qui interviennent essentiellement dans les Deux-Sèvres, la Vienne et l'Indre-et-Loire.

La société Grondin (Deux-Sèvres) qui avait été rachetée par Fouché en 2017 est fusionnée avec Fouché autocars (Maine-et-Loire).

Le Groupe Ruban Bleu (RBH) en Occitanie a repris les Autocars Balent le 1er octobre 2018.

La société des Cars Thorel (Tarn) a été rachetée par Mazacars en février dernier.

En Haute-Garonne, les sociétés Négoti Tourisme et EPTR font l'objet d'un plan de cession depuis avril.

Les Transports A.Faur deviennent Pyrénées Orientales Autocars (rétroactivement au 1er août 2018). Le siège est désormais à Perpignan au lieu de Toulouse.

En Moselle, les entreprises SOTRAM et Voyages Mathieu ont été reprises en juin par Royer.

En Meurthe-et-Moselle, Lorraine Cars Géron (80 cars) appartient à Transarc depuis le mois de mai.

Dans les Côtes-d'Armor, les Voyages Nicolas (25 cars) ont été repris en février par Autocars Jézequel.

Situés à Vitré, dans le département d'Ille-et-Vilaine, les Voyages Henri Sourdin (25 cars) appartiennent maintenant au groupement de PME RGO Mobilités.

Dans le Puy-de-Dôme, l'activité transport de voyageurs de la société Auvergne Méditerranée (11 cars) a été intégrée dans une nouvelle société, Autocars Laroche, appartenant à Cellier-Chevanet.

Plusieurs entreprises sont actuellement en redressement judiciaire :

  • NAP (Bouches-du-Rhône) depuis avril (200 cars)
  • Autocars Paris Europe Travel (Val-d'Oise) depuis fin janvier (13 cars)
  • Bustours (Ain) depuis le mois de mai (64 véhicules)

Dans le Calvados, Amand Voyages (24 autocars) annonce sa cessation d'activité en juillet 2019 suite à la perte d'un marché de transport scolaire qui représentait 80% de l'activité de l'entreprise.

A Castelnaudary (Aude), les Autocars du Pays Lauragais cessent leur activité. Cette société appartenait à RESAT (groupe Faure).

On note également plusieurs entreprises en liquidation judiciaire :

  • Occitania Voyages (Tarn), depuis le mois de mai (2 autocars)
  • Travel Coach Services (Eure-et-Loir), depuis le mois de juin (7 autocars)
  • TransBEKK (Seine-et-Marne), depuis le mois de juillet (10 autocars)

Il s'agit d'entreprises dont l'activité principale était le transport occasionnel.

Quelques créations d'entreprises de transport routier de voyageurs ont eu lieu récemment.

Dans le Nord, suite à des gains d'appels d'offres, le groupe Place (adhérent Réunir) a créé deux nouvelles filiales : Place Mobilité Caudrésis-Catésis et Place Mobilité Pays Solesmois.

Les groupes ont également créé de nouvelles filiales pour l'exploitation de réseaux de transport urbain (sociétés dédiées). Mais dans ce cas, chaque société créée par le groupe retenu par la collectivité entraîne la fermeture d'une société existante dans le groupe sortant. Ces nouveautés feront prochainement l'objet d'articles détaillés.

A Lourdes, plusieurs transporteurs ont constitué un groupement d'intérêt économique (GIE). Il est nommé Groupement des transporteurs autocars de Lourdes. Son objectif est de faciliter et développer les transports touristiques et excursions en service réguliers et occasionnels.

D'autres changements sont en cours comme notamment le rachat de CarPostal France et de ses filiales par Keolis évoqué par la presse en mai dernier.

Partager cet article :

A lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter