Métiers de la maintenance des bus et cars : partenariat entre Keolis et le Garac

Article publié le par Olivier Meyer

Les représentants de Keolis et du Garac devant un autocar Mercedes Tourismo (photo : Garac)
Les représentants de Keolis et du Garac devant un autocar Mercedes Tourismo (photo : Garac)
GARAC / Keolis

Le métier de conducteur est le plus commun chez les opérateurs de transport public. Mais le fonctionnement des services de transport en commun nécessite des compétences très variées. Les métiers de la maintenance sont essentiels pour maintenir en état et réparer les véhicules et équipements.

Le lundi 5 juillet 2021, le Groupe Keolis, et le Garac (l'Ecole nationale des Professions de l'Automobile) ont signé une convention de partenariat afin de contribuer au développement de la formation dans le domaine de la maintenance.

Le Garac (Groupement d'Apprentissage de la Réparation Automobile et du Cycle), fondé en 1948, délivre des formations qui débouchent sur des diplômes allant du CAP à l'ingénieur, dans les domaines de la mécanique-électronique, carrosserie-peinture et vente-gestion. Les apprentis sont formés sur le campus situé à Argenteuil, un lieu dédié à la formation avec des salles d'enseignement et 17 000 m² d'ateliers avec tous types de véhicules et d'outils. Un second site est implanté à Guyancourt. 1 460 jeunes sont en formation sous statut scolaire, en apprentissage ou en contrat de professionnalisation dans les filières auto, moto et véhicules de transport routier.

Le groupe Keolis s'engage à recruter des apprentis en maintenance dans ses filiales ainsi qu'à mettre à disposition des véhicules et des collaborateurs pour participer à la formation des élèves ou à des événements du Garac.

Pour Keolis, ce partenariat doit permettre de faire face aux difficultés de recrutement de professionnels de la maintenance dans toute la France. Les compétences nécessaires évoluent également avec la transition énergétique des flottes de bus et cars. Le développement d'énergies comme le gaz naturel ou l'électricité font appel à de nouveaux savoir-faire pour lesquels il y a un besoin de formations adaptées.

Le Garac forme aussi des apprentis pour d'autres groupes de transport public. En septembre 2020, une convention a également été signée avec Transdev Île-de-France.

Une réflexion sur la création d'un cursus spécialisé sur le métier de la maintenance des bus et cars est lancée par la profession. Le Garac et Keolis vont y contribuer.

Le sujet de la formation professionnelle et de l'alternance dans la filière est regroupé au sein de l'OPCO Mobilités (opérateur de compétences des métiers de la mobilité), un organisme géré par les organisations patronales et salariales de 20 branches professionnelles. Les ressources de l'OPCO sont principalement une contribution à la formation professionnelle basée sur la masse salariale des entreprises et la taxe d'apprentissage. Cette collecte permet de financer des actions de formation.

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

transbus.org sur Twitter