Métropole Rouen Normandie : projet de rétrofit électrique de 49 bus et cars diesel

Article publié le par Olivier Meyer

Des véhicules de ce type pourraient être rétrofités
Des véhicules de ce type pourraient être rétrofités
Rouen Crossway

Les élus de la Métropole Rouen Normandie ont approuvé le 16 mai 2022 une délibération concernant le projet de rétrofit électrique de 49 bus et cars diesel appartenant à la collectivité, soit un peu plus de 12 % de la flotte de véhicules circulant sur le réseau de transport public Astuce. L'information a été reprise par le site d'actualité local 76actu.

La conversion à l'électricité concerne 29 autobus Irisbus Crossway LE (achetés en 2008 et 2009) et 20 autocars Iveco Bus Crossway (achetés en 2019 et 2020) à vocation scolaire.

La plupart de ces véhicules sont exploités par Transdev Normandie Interurbain. En raison de la nature des services effectués, ils parcourent moins de kilomètres que les autobus urbains exploités par TCAR. Compte-tenu de leur bon état, la métropole souhaite donc les conserver et les transformer en remplaçant leur motorisation diesel par une motorisation électrique et des batteries.

Une transformation à but environnemental et économique

Pour les élus, cette transformation s'inscrit dans une politique de développement durable puisqu'une une seconde vie est donnée aux véhicules existants. Il s'agirait également d'une solution économique pour la collectivité qui pourrait bénéficier de plusieurs aides pour mener à bien ce projet. Le coût de transformation d'un véhicule est estimé par la collectivité à 300 000 euros contre 550 000 euros pour un autobus électrique neuf.

Une aide pouvant atteindre 100 000 euros par véhicule, soit 4,9 millions d'euros pour les 49 véhicules, devrait être demandée à l'ADEME dans le cadre de l'appel à projets « Ecosystèmes des véhicules lourds électriques ». La métropole espère également obtenir d'autres subventions de la Région, du Département, du FEDER et de l'Etat. Le reste à charge pour la métropole sera de 20 % minimum.

Une transformation encadrée par un arrêté

Si la transformation de ces autobus est juridiquement possible, en revanche, concernant les autocars, en raison de leur date récente de mise en circulation, il n'est actuellement pas possible de les transformer. Les règles sont fixées par l'arrêté du 13 mars 2020 relatif aux conditions de transformation des véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique à batterie ou à pile à combustible. Une disposition du texte indique que les véhicules doivent avoir une date de première immatriculation antérieure d'au moins 5 ans par rapport à la date de sa conversion.

L'électrification du parc de bus

Vingt-deux autobus électriques circulent déjà sur le réseau Astuce, les premiers ont été mis en service en 2018. En février 2022, la Métropole Rouen Normandie a commandé 80 autobus articulés électriques au constructeur Ebusco. Ces bus seront affectés aux lignes à haut niveau de service TEOR.

Les projets de rétrofit se multiplient

Ce projet de rétrofit est le deuxième lancé en Normandie. Le premier a été initié en 2021 par la Région Normandie et Transdev. Il concerne la transformation d'un autocar à moteur diesel en autocar électrique alimenté en hydrogène. Cet autocar devrait circuler à partir de juillet 2022 sur la ligne régionale Rouen - Evreux.

Ailleurs en France, d'autres projets de rétrofit sont en cours, aussi bien sur des autobus que sur des autocars.

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

transbus.org sur Twitter