Normandie : Transdev va exploiter un car converti à l'hydrogène

Article publié le par Olivier Meyer

Normandie : Transdev va exploiter un car converti à l'hydrogène
Extrait de la vidéo de présentation du projet
Car Nomad H2

Un projet de rétrofit d'un autocar diesel en autocar fonctionnant à l'hydrogène a été lancé en Normandie ce jeudi 3 juin. Les partenaires ont présenté le projet Normandy Hydrogen Retrofit aux élus de la Région Normandie. Ce projet d'autocar à faibles émissions est porté par Transdev. L'opérateur exploite plusieurs services de mobilité pour le compte de la région.

La société IBF (située à Amiens) va réaliser le rétrofit pour le compte de Transdev Normandie. Cette entreprise est spécialisée depuis 30 ans dans l'entretien et la transformation de véhicules de transport en commun de personnes. Une société d'ingénierie dédiée à la filière hydrogène (H2) a été créée en début d'année : IBF H2.

L'autocar qui va être transformé est un Irisbus Crossway (Euro 5) de Transdev. Le moteur diesel et la boîte de vitesses seront déposés et remplacés par un moteur électrique, une pile à combustible, une batterie et des réservoirs à hydrogène (placés sous le plancher). La capacité du véhicule en nombre de passagers pouvant être transportés n'est pas modifiée.

Le coût du rétrofit de cet autocar devrait être de 350 000 euros.

Cet autocar devrait être mis en service en 2022. Les conducteurs de Transdev Normandie Interurbain seront formés aux spécificités de ce véhicule. Son autonomie sera de 450 km. L'autocar devrait circuler sur la ligne 390 Rouen - Pont de l'Arche - Louviers - Evreux du réseau Nomad Car. Sur cette ligne express, il va parcourir 380 km par jour.

Le Certam (Centre Régional d'Innovation et de Transfert Technologique) va analyser les gains d'émissions de polluants de l'autocar, mais aussi ceux liés à la production de l'hydrogène pour dresser un bilan environnemental global.

Le ravitaillement en hydrogène de l'autocar s'effectuera dans une station située sur la commune du Vieil-Evreux, à côté d'Evreux. Cette station appartient au SIEGE 27 (Syndicat Intercommunal d'Électricité et de Gaz de l'Eure). Elle a été créée dans le cadre du programme régional EAS-HyMob cofinancé par l'Union Européenne. Fournie par la société Atawey, la station est exploitée par Engie et produit 50 kg d'hydrogène par jour. L'autocar transformé aura une consommation quotidienne de 30 kg d'hydrogène.

Pour la région Normandie, cet autocar à hydrogène s'inscrit dans le cadre de la transition énergétique. Elle subventionne le projet au titre du dispositif de promotion de l'innovation. Ce projet pilote pourrait être la base d'une filière industrielle. Le modèle d'autocar sélectionné est très répandu dans la flotte de Transdev, mais aussi chez les autres opérateurs français. Dès 2023, plusieurs dizaines de véhicules Irisbus Crossway Euro 5 pourraient être ainsi transformés.

La possibilité de convertir des véhicules est récente. Elle est encadrée par l'arrêté relatif aux conditions de transformation des véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique à batterie ou à pile à combustible publié le 13 mars 2020. Le texte autorise la conversion des bus et cars de plus de 5 ans.

La région Occitanie a également lancé un projet similaire de rétrofit. Quinze autocars interurbains diesel du constructeur Mercedes devraient être transformés en véhicules fonctionnant à l'hydrogène par la société albigeoise Safra.

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter