Paris : Traverse Brançion-Commerce exploitée par Autocars Dominique / BE Green / Keolis

Article publié le par

Paris : Traverse Brançion-Commerce exploitée par Autocars Dominique / BE Green / Keolis
Minibus électrique Zeus sur la Traverse Brançion-Commerce à Paris
Traverse Brançion-Commerce

La Traverse Brançion-Commerce est une desserte locale à Paris, organisée par la Ville de Paris par délégation d'Ile-de-France mobilités.

Cette ligne a été mise en service en octobre 2013. Son itinéraire est une boucle de 8,5 km dans l'Est du 15ème arrondissement, en correspondance avec les lignes de métro 6, 8, 12 et 13, le tramway T3 et plusieurs lignes de bus. Le service est exploité par la société Autocars Dominique (adhérent Réunir) et sa filiale BE Green dans le cadre d'un marché public. Une flotte de minibus électriques, modèle BredaMenarinibus Zeus M 200 E effectue la desserte. Les véhicules sont en circulation toute l'année, du lundi au dimanche avec un passage toutes les 20 minutes.

Le contrat de 6 ans arrivant à échéance, la Ville de Paris a lancé en juillet 2019 un nouvel appel d'offres pour l'exploitation de cette ligne.

Le 5 décembre 2019, la collectivité a retenu le groupement Autocars Dominique (mandataire), BE Green et Autocars Delion (groupe Keolis), seul candidat à avoir soumissionné à cet appel d'offres. La valeur totale du marché est de 3 839 593 euros HT.

L'exécution de ce contrat débute ce samedi 1er février et va se poursuivre jusqu'au 31 décembre 2024 (soit une durée de 59 mois). La date de fin de ce marché est identique à la date de fin du monopole d'exploitation des réseaux de bus à Paris et en petite couronne de la RATP (ouverture à la concurrence prévue le 1er janvier 2025).

Des minibus électriques Karsan Jest, commercialisés par Hervouet Corporate Industry, seront prochainement mis en service sur cette ligne.

Pour améliorer l'information des voyageurs, des bornes d'information voyageurs e-paper à encre électronique vont être installées à quelques arrêts. L'information en temps réel sera également disponible sur une application mobile.

Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter