🌞 C'est l'été : bus et cars au service des touristes

Article publié le par

🌞 C'est l'été : bus et cars au service des touristes
Navette estivale gratuite sur le territoire de Morlaix Communauté (Finistère)
Navette estivale

Les vacances scolaires ont débuté le samedi 4 juillet 2020. Les autocars scolaires reprendront du service le mardi 1er septembre 2020. Mais l'activité des services de transport en commun n'est pas partout au ralenti.

Dessertes touristiques locales

Dans les zones touristiques, l'offre de transport est renforcée avec la mise en place de navettes estivales.

Ce type de service est en place à Roscoff, à Morlaix, à Brest, à Noirmoutier-en-l'Île, à La Rochelle (navette RespiRé pour l'Île de Ré), à Lacanau (navette des plages), sur la côte landaise (YÉGO plages), à Narbonne, à Cannes (nouvelle navette) dans les Gorges du Verdon, à Annecy, à Saint-Etienne (base nautique Saint-Victor)…

Ă€ la mer ou Ă  la montagne, ces services estivaux sont des alternatives pratiques et Ă©conomiques Ă  l'automobile. Certaines navettes sont accessibles gratuitement.

Dans les villes, les bus touristiques reprennent peu à peu du service après plusieurs mois d'arrêt en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. À Paris, OpenTour roule à nouveau à partir de mercredi 15 juillet. BigBus Paris annonce une reprise le mercredi 22 juillet.

Les petits trains routiers touristiques sont Ă©galement de retour.

Liaisons longue distance

Pour permettre aux vacanciers et aux travailleurs saisonniers d'accéder aux destinations touristiques, les services d'autocars longue distance BlaBlaBus et Flixbus remontent progressivement en puissance.

L'été, saison des travaux

En Île-de-France, l'été est la période choisie pour réaliser de gros travaux de modernisation des infrastructures. Des interruptions de trafic sur des lignes de train, de métro et de tramway sont programmées par la RATP et la SNCF.

Convaincre les usagers de revenir

À bord des véhicules de transport en commun, le port du masque de protection reste obligatoire. Cette mesure barrière, combinée à la désinfection quotidienne des véhicules, permet de limiter les risques de propagation du coronavirus. Après une très forte chute de la demande, l'enjeu pour les transports en commun est de retrouver le niveau de fréquentation d'avant la crise.

S'abonner
Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter