Les lignes scolaires

Pour répondre aux besoins particuliers des usagers scolaires les collectivités mettent en place des circuits dédiés, adaptées aux contraintes horaires des établissements (collèges et lycées) et desservant les communes de rattachement des établissements. Des plateformes de correspondances sont parfois aménagées pour permettre l'accès à un maximum d'établissements d'enseignement.

Autocar Irisbus Récréo sur un circuit scolaire de la communauté d'agglomération du Pays d'Aix (CPA)

Dans les régions

Les régions organisent les transports non urbains. Elles peuvent toutefois déléguer cette compétence, par exemple aux départements, à des SIVOS (Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire), à des SIVU…

Plusieurs types de services à titre principal scolaire (SATPS) sont mis en œuvre en fonction des horaires des établissements concernés. Des circuits adaptés aux RPI (regroupement pédagogique intercommunal) peuvent exister.

Dans les agglomérations

En zone urbaine, ces services sont parfois intégrés au réseau de transport urbain.

A Poitiers, les circuits scolaires sont les lignes "S" du réseau Vitalis.

Autocar Heuliez GX 107 du réseau Vitalis de Poitiers, aménagé avec 42 places assises (désormais réformé)
photo : TRANS'BUS

Sur le territoire de la Métropole Nice Côte d'Azur, il existe des lignes scolaires Ligne d'Azur (ouvertes à tous) et des circuits scolaires Scolabus (réservés aux élèves).

Dans les communes

Les mairies peuvent organiser des services pour permettre aux élèves des écoles primaires d'aller se restaurer à la cantine si elle n'est pas sur place.

Exploitation

L'exploitation des lignes scolaires est très spécifique puisque ces lignes fonctionnent qu'environ 180 jours par an. Les sociétés de transport urbain ont rarement le personnel et les véhicules adaptés à ce type de services. L'exploitation est donc confiée à d'autres transporteurs.

Marketing

En plus du pictogramme transport d'enfant, certains transporteurs appliquent une découpe spécifique aux autocars scolaires pour attirer la vigilance des automobilistes.

Autocar scolaire des Rapides du Poitou
photo : TRANS'BUS

En Loire-Atlantique, les circuits scolaires sont effectués avec des autocars jaunes, en livrée lila scolaire. Le public peut alors facilement faire la différence avec les cars blancs ou gris des lignes régulières lila.

Le groupe Keolis a développé un label spécifique pour les lignes scolaires : Domino.

À noter également que le réseau Envibus utilise pour certaines lignes scolaires desservant des écoles maternelles non pas des numéros ou des lettres, mais des noms d'animaux associés à des couleurs. Exemples : Escargot bleu, Papillon rose, Coq orange

Inscription

La gestion des inscriptions s'effectue généralement sur des plateformes en ligne. Des outils spécialisés, comme le logiciel Pégase de Gfi Informatique, School-Iti d'Okina ou les services de Ubi Transport.

Tarification

Un effort particulier concernant la tarification pour la clientèle scolaire est fait dans de nombreux réseaux. La participation financière des familles est souvent décroissante en fonction du nombre d'enfants qui utilisent ce service. Parfois, le transport scolaire est même gratuit.

Usage

Dans certains cas, les élèves habitant la zone urbaine sont autorisés à utiliser les autocars scolaires mis en place par le conseil régional.

Dans la plupart des réseaux, les lignes scolaires sont également ouvertes aux autres usagers, dans la limite des places disponibles. Toutefois, des services réservés aux scolaires peuvent exister.

Sécurité

Matériel roulant

Des équipements spécifiques peuvent améliorer la sécurité : bandes rétroréfléchissantes, pictogramme transport d'enfant clignotant à l'ouverture des portes, rétroviseurs supplémentaires pour diminuer les angles morts, caméra de recul…

Autocar Récréo de la STAO, sur une ligne scolaire du réseau TAC de Châtellerault
photo : Olivier MEYER

A Lyon, les lignes Junior direct (JD) qui étaient exploitées en autobus sont désormais assurées par des autocars.

Infrastructures

Mais plus que les véhicules, ce sont les infrastructures qui peuvent permettre d'éviter les accidents. Des arrêts et gares routières bien aménagés, protégés du flux de circulation et avec des cheminements piétons sont bénéfiques pour tous.

Sensibilisation

En début d'année scolaire, les opérateurs de transport effectuent souvent des opérations dans les établissements afin de rappeler les consignes de sécurité et les comportements à adapter dans les bus.

La sensibilisation des usagers peut être effectuée grâce à des films (ex : à Chalon-sur-Saône) ou par des exercices d'évacuation.

A lire également…

Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez le site internet de l'ANATEEP (Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public) : https://www.anateep.fr


A consulter également

Pour en savoir plus, consultez également les dossiers suivants sur le même thème :

Partager cet dossier :

Actualité sur ce sujet


Photos

Cliquez pour agrandir. Ces photos sont issues de l'actualité et de la photothèque TRANS'BUS.