Cherbourg : vente d'anciens bus aux enchères

Article publié le par

Cherbourg : vente d'anciens bus aux enchères
Autobus Heuliez GX 107 avant sa réforme et sa mise en vente (2016)
Autobus Cherbourg en vente

Le réseau urbain Zéphir de la communauté d'agglomération du Cotentin est exploité avec un parc de 49 autobus appartenant à la collectivité. Les véhicules sont renouvelés au rythme de quelques bus neufs achetés tous les ans. Seuls les 5 bus articulés ont été achetés d'occasion.

Pour la première fois, les véhicules réformés sont mis en vente sur la plateforme Agorastore. Leur vente s'effectue selon la méthode des enchères.

8 bus sont en vente : 3 Heuliez GX 107 de 1995 et 1996 (environ 850 000 km) et 5 Heuliez GX 317 (de 1997 et 1998, de 907 000 à 947 000 km).

Certains de ces bus sont en vente pour pièces uniquement. Les mises à prix sont comprises entre 147 et 3 535 euros TTC. La vente s'achève le 9 avril 2019.

Cette vente marque un tournant dans le parc d'autobus de Cherbourg : la fin des derniers bus à plancher haut (GX 107). Le réseau a exploité 26 bus de ce type, mis en service entre 1984 et 1996.

L'autre modèle en vente, le GX 317, est le successeur du GX 107. A Cherbourg, les premiers ont été livrés en 1997. Avec leur plancher bas, ces bus ont une conception très proche des modèles actuels.

Livrés en septembre 2018, les autobus les plus récents sont 4 Iveco Bus Urbanway 12 hybrides. Ces véhicules diesel consomment moins de carburant que les modèles non-hybrides. Pour ses prochains achats d'autobus, la collectivité souhaite engager la transition énergétique de son parc. La piste de l'hydrogène a été évoquée, mais la solution retenue sera probablement le biogaz. Un essai de 4 modèles différents d'autobus fonctionnant au GNV a eu lieu en juin 2018.

La communauté d'agglomération du Cotentin a délégué l'exploitation de son réseau de transport public Zéphir à Keolis. L'exécution du contrat de délégation de service public (DSP) est effectuée par la société dédiée Keolis Cherbourg.

Partager cet article :

A lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter