Immatriculations et parcs

Le genre transport en commun de personne (TCP) qui regroupe les bus et cars fait l'objet de statistiques dédiées. Il est donc possible de connaître les volumes d'immatriculations d'autobus et d'autocars en France.

Plaque d'immatriculation SIV autobus
Plaque d'immatriculation SIV d'un autobus Heuliez Bus.

Historique des plaques d'immatriculation

En France, les bus et cars sont immatriculés dans le même système que les autres véhicules : le SIV (Système d'Immatriculation des Véhicules). Leur immatriculation est attribuée de manière définitive. Elle ne change pas même si le bus est vendu dans un autre département. Mais ça n'a pas toujours était le cas.

Le SIV a progressivement remplacé le FNA (Fichier National des Automobiles) à partir d'avril 2009.

Plaque d'immatriculation FNA
Plaque d'immatriculation d'un autobus RVI de 1997.

La RATP a longtemps bénéficié d'une dérogation. Et les bus et cars des domaines (administrations et militaires) n'avaient pas d'immatriculation civile.

Plaque d'immatriculation d'un bus de la RATP
Plaque d'immatriculation d'un autobus RVI de la RATP.

La plupart des bus et cars bénéficient désormais d'une immatriculation SIV. Certains bus ne sont pas immatriculés, c'est le cas de quelques Mercedes Citaro de Transdev qui circulent sur les pistes à Roissy CDG.

Immatriculations de bus et cars par an

En France, chaque année, les bilans d'immatriculations sont publiés.

Périmètre Carrosserie 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
France métropolitaine Bus--1 5592 0501 7081 6791 6531 840-
Cars--4 3275 2814 8754 6594 5424 925-
Non spécifié--111410-35?-
Total (TCP)6 0626 9635 8977 3456 5936 3386 2306 7806 026
Départements d'outre-merAutobus et autocars291250280309348234235260317
CumulAutobus et autocars6 3537 2136 1777 654---7 0406 343

Analyse des chiffres de 2012

Combien d'autobus et d'autocars sont immatriculés en France par an ? La question peut paraître anodine, mais si on creuse ce sujet, on est vite frappé par la multitude de chiffres ! Plusieurs sources publient des chiffres :

  • CCFA - Comité des Constructeurs Français d'Automobiles
  • CSIAM - Chambre Syndicale Internationale de l'Automobile et du Motocycle
  • ACEA - European Automobile Manufacturers Association
  • INSEE - Institut national de la statistique et des études économiques
  • Connexion Transports - Territoires, ex-Bus & Car (magazine professionnel)

Ces organismes obtiennent leurs données auprès des constructeurs ou de AAA-Data (Association Auxiliaire de l'Automobile), la société qui a contractualisé avec le Ministère de l'Intérieur pour exploiter les données du SIV.

Les véhicules immatriculés par les Domaines et hors de France métropolitaine ne figurent pas dans ces chiffres.

Certaines sources prennent en compte uniquement les véhicules d'un PTAC de plus de 5 tonnes (pour exclure les dérivés de véhicules utilitaires légers), d'autre encore uniquement ceux de plus de 8 tonnes.

Immatriculations d'autobus et d'autocars neufs en 2012

Source Immatriculations Commentaire
ACEA6 062dont 4 859 pour les plus de 16 tonnes
Bus & Car6 062dont 1 060 mini, 1 595 bus, 3 407 cars
CCFA5 544hors DOM-TOM, PTR > 5 tonnes
INSEE6 074Source: SOeS

Marché de l'occasion

Les bus et cars qui font l'objet d'une immatriculation ne sont pas tous neufs. Chaque année, des véhicules sont vendus entre sociétés de transports, via des constructeurs (repris lors de l'achat de véhicules neufs) ou bien encore importés par des négociants.

Chaque année, entre 5000 et 6500 bus et cars sont achetés d'occasion en France.

L'importation de véhicules de transport en commun de personnes d'occasion est très marginale.

Véhicules de transport en commun en circulation

Autre problématique : combien d'autobus et d'autocars circulent en France ? Là encore, difficile d'obtenir des statistiques fiables.

La source naturelle est une nouvelle fois le SIV, toutefois ce fichier n'offre pas une vue exacte.

Chaque année, de nombreux véhicules quittent les exploitations. Les motifs de réforme sont multiples, ils sont liés aux véhicules et à l'activité de chaque entreprise :

  • perte de marché
  • panne
  • refus au contrôle technique (ex : corrosion)
  • véhicules dont le maintien en exploitation devient trop couteux (ex : fin de vie des organes mécaniques)
  • véhicules devenus inadaptés (ex : âge contractuel maximal atteint)
  • accident de la route
  • catastrophe naturelle (ex : inondation, coulée de boue, chute d'objets)
  • incendie (technique ou criminel)
  • litige avec le constructeur

De nombreux véhicules détruits ou exportés ne font pas l'objet d'une actualisation dans le SIV, il est donc difficile de se servir de cette source pour estimer le nombre de bus et cars actifs.

Pour obtenir une vision complète, il faut donc croiser les données des immatriculations et celles des exploitants.

L'UTP publie des données sur les autobus, mais elles sont limitées à ses adhérents : 16 525 (au 01/01/2012) et 17 329 (au 01/01/2018). Il manque donc les véhicules affrétés, ceux des petits réseaux et ceux des réseaux saisonniers. L'analyse de l'UTP permet d'avoir une idée de la répartition des véhicules par gabarit (ex : 3244 articulés au 01/01/2018).

Du côté du STIF, on indique 9 000 véhicules en exploitation en Ile-de-France : 4 500 pour la RATP et 4 500 pour les adhérents OPTILE (bus et cars).

Le groupe Keolis annonce exploiter 16 300 véhicules dont 6 600 bus et 7 500 cars (2013). Transdev affiche 20 000 véhicules en France, dont 12 000 en interurbain au 31/12/2014, mais sans détailler leur répartition.

La FNTV indique que ses adhérents possèdent 45 000 autocars (2019).

Il faut y ajouter les véhicules appartenant aux collectivités (mairies, régies…), aux administrations, aux établissements d'enseignement, à des associations, mais également les autocars école.

Au total, le Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie dénombre 25 130 autobus et 65 382 autocars, soit 90 512 véhicules de transport en commun en service au 01/01/2012.

Véhicules légers TAD / TPMR

Les véhicules affectés au transport des personnes à mobilité réduite ou aux services de transport à la demande ne sont pas comptabilisés.

Partager ce dossier :

A consulter également

Pour en savoir plus, consultez également les dossiers suivants sur le même thème :


Actualité sur ce sujet