Transports publics : les nouveautés de janvier 2020

Article publié le par

Transports publics : les nouveautés de janvier 2020
Les girouettes des bus affichent parfois le message Bonne Année en alternance avec la destination
Girouette de bus bonne année

Le début d'année est traditionnellement chargé pour les réseaux de transport public. Pour 2020, on note plusieurs changements, non seulement dans l'offre de transport et dans les contrats entre les collectivités et les opérateurs, mais aussi dans l'organisation de la compétence mobilité par les collectivités.

Offre de transport : restructurations de réseaux et lancement de BHNS

La nouvelle année est l'occasion pour mettre en place plusieurs nouveautés dans l'offre proposée par les réseaux de transport public. Certains changements s'appliquent le 6 janvier, date de reprise de la période scolaire.

Dans les Alpes-Maritimes, le réseau Envibus de la CASA est complété avec une ligne de BHNS, la ligne A. L'accès à cette ligne sera gratuit du 13 au 19 janvier. De nouveaux véhicules Iveco Bus Crealis 12 et 18 fonctionnant au gaz naturel (GNV) vont circuler sur cette ligne A. Une restructuration plus globale du réseau est prévue ultérieurement ; seule la ligne 1 qu'elle remplace est supprimée.

À Nîmes, le réseau TanGO! lance sa deuxième ligne de BHNS : Tram'bus T2 Diagonal (Est-Ouest). De nouveaux bus font leur apparition, des Van Hool Exquicity bi-articulés de 24 mètres. Ces véhicules hybrides sont équipés d'un moteur fonctionnant au GNV et de batteries.

Dans l'agglomération de Saint-Malo, RATP Dev lance le réseau MAT restructuré le lundi 6 janvier.

Des ajustements ont aussi lieu en Ile-de-France avec des renforts d'offre et des changements d'itinéraires. À titre d'exemple, le réseau Trans Val d'Oise évolue au 6 janvier 2020, et les lignes de la STRAV sont modifiées dès le 1er janvier.

À Chalon-sur-Saône, le Nouvel An marque la sortie de l'assistant de mobilité Yvon. Il remplace à partir du 6 janvier l'application buszoom. Le site internet sera aussi modernisé.

Opérateurs de transport : démarrage de nouveaux contrats

Pour les réseaux confiés à des opérateurs par les collectivités, le 1er janvier marque dans certains cas le début d'un nouveau contrat de délégation de service public ou d'un marché public. Il s'agit soit d'un renouvellement, soit d'un changement de prestataire.

Parmi les renouvellements de contrats, on note que Keolis va continuer à exploiter les réseaux de transport public de Bayeux, d'Epinal et de Nevers.

De son côté, Transdev a été renouvelé à Foix, Fougères, Royan, Sens, Villeneuve-sur-Lot et Limoges (via la SEM STCLM).

À Toul, les transports publics changent d'opérateur. La SADAP (groupe Prêt à Partir) a été retenue par la CC Terres Touloises. Le réseau Movia était géré jusqu'à présent par Keolis Sud Lorraine.

Dans l'Oise, le Syndicat Intercommunal des Transports Collectifs de l'Agglomération Clermontoise a retenu l'offre de Transdev Oise CABARO pour son réseau de transport public Le Bus. Ce service était exploité par Keolis Oise.

Collectivités : nouvelles organisations

Il y également du changement du côté des collectivités.

Dans l'Isère, le Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération grenobloise (réseau TAG) évolue et devient le Syndicat Mixte des Mobilités de l'Aire Grenobloise (SMMAG). Il reprend en outre les compétences, pour les questions de mobilité, de la Communauté d'agglomération du pays voironnais (réseau Pays Voironnais mobilité) et de la Communauté de communes du Pays du Grésivaudan (réseau TouGo). Ce sont ainsi 123 communes qui sont concernées. À terme, d'autres communautés de communes pourraient rejoindre ce syndicat.

Les régions poursuivent l'harmonisation des réseaux de transport publics issus des départements.

En région Nouvelle-Aquitaine, le 1er janvier, une tarification unique va s'appliquer sur les lignes routières interurbaines et du transport à la demande.

En Auvergne-Rhône-Alpes, la région reprend de manière anticipée la compétence transport sur le territoire du département de l'Ain. La régie départementale des transports de l'Ain (RDTA) devient régie régionale.

En Occitanie, la région a repris l'organisation des transports des lignes régulières dans le département des Hautes-Pyrénées (fin de la délégation de compétence).

Bonne année à tous !

Partager cet article :

À lire aussi dans l'actualité des transports en commun…

TRANS'BUS sur Twitter